La Bourse de Paris dans les années 1900

Bourse de Paris : ce qu’il faut savoir

La Bourse de Paris dans les années 1900La Bourse de Paris dans les années 1900

Les plus grandes places boursières à travers le monde concentrent la majorité des flux financiers et des transactions internationales. Parmi toutes les grandes institutions à travers le monde, la bourse de Paris, l’une des plus anciennes institutions en Europe, fait rayonner l’économie française. Découvrez son histoire et son fonctionnement.

Aujourd’hui, dans le monde, il existe 60 principales places boursières. C’est à dire plusieurs dizaines de places de marchés où des actions, des obligations ou des titres sont achetés – ou – vendus. Elles se différencient par leur taille et leur influence. Elles se trouvent en majeure partie dans les capitales d’États ou dans de grandes métropoles. Chez nous en France, c’est bien la Bourse de Paris qui rayonne le plus.

Elle existe depuis plusieurs siècles et a changé plusieurs fois de sièges, comme de fonctionnement. Nous sommes là pour tout vous expliquer.

La Bourse de Paris : quelle histoire !

Cette histoire est en effet très ancienne, puisque c’est en 1563 qu’une « place commune des marchands » est instituée dans notre capitale. C’est tout simplement la quatrième plus ancienne du pays (celle de Lyon étant la première). A cette époque, l’art du courtage est encore balbutiant. Il faut attendre 1639 pour que la première « Bourse de commerce » ne naisse à Paris. Cet événement coïncide avec l’apparition des premiers vrais « agents de change ». A savoir ceux qui négocient les valeurs mobilières et les instruments financiers. Dans ces premiers temps et jusqu’à la Révolution, la place boursière parisienne se développe grâce à une spéculation effrénée. Celle-ci coïncide avec le développement de grandes compagnies (sociétés par actions) : telles la Compagnie des Indes occidentales (1664), la Compagnie d’Afrique ou encore la banque générale de John Law (1716).

Au XIXe siècle, c’est la spéculation sur les premiers chemins de fer qui enrichissent l’institution. Avec la promulgation du Code de Commerce en 1807, Napoléon consacre l’entrée définitive de la finance en France. Puis elle connaîtra un rayonnement mondial très important, avec les grandes opérations en capital comme les canaux de Suez et de Panama. Ébranlée par les conflits mondiaux, c’est à partir de 1949 que la Bourse de Paris confirme son éclat, devenant à l’aube du XXIe siècle la première Bourse d’actions de la zone euro.

Mais où est-ce que tout cela se passe ? Et bien, l’institution boursière de la capitale a connu de multiples emplacements. Elle a occupé les fastueux hôtels de Soissons, de Nevers, avant de transiter par plusieurs sites parisiens. Mais c’est bien au sublime Palais Brongniart que la Bourse de Paris acquiert ses lettres de noblesse, et ce pendant plus d’un siècle.

Bourse de Paris au Palais BrongniartBourse de Paris au Palais Brongniart

Aujourd’hui, qu’est-ce que la Bourse de Paris ?

Mais aujourd’hui ce palais prestigieux sonne creux. Les centaines de traders qui l’occupaient n’y travaillent plus. En effet, depuis 1998 l’institution a une nouvelle fois déménagé, cette fois à La Défense. Ses traders sont à la pointe de la modernité du numérique. Il ne reste finalement que peu de choses de la Bourse de Paris et de ce qui a fait son prestige historique, à commencer par le nom. Désormais quand on évoque cette place boursière, on parle d’Euronext.

Il s’agit d’une société de droit privé qui est en charge de l’organisation des activités financières de plusieurs places boursières européennes : Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Portugal, Pays-Bas et donc la France. Euronext achemine les ordres des investisseurs au système central de cotation, assure l’exécution automatique des ordres, diffuse en temps réel l’information boursière et gère le règlement et la livraison des titres. En fait, Euronext doit s’assurer que le marché électronique fonctionne correctement.

Ce groupe boursier paneuropéen n’est âgé que de seulement 20 ans, mais est pourtant aujourd’hui le premier marché d’actions en Europe. Il est tout simplement le leader continental de la cotation et de la négociation grâce notamment à ses 1 800 sociétés cotées et sa capitalisation boursière de près de 4 500 milliards d’euros. Les volumes quotidiens y sont de 11 à 12 milliards d’euros, pour plus de 630 000 contrats. Sans oublier qu’elle constitue le plus grand bassin de liquidité en Europe.

A quoi sert la Bourse de Paris ?

Au sein de cette institution, vous pouvez aussi bien acheter ou vendre des actions, que coter une entreprise. L’institution parisienne vous sert d’intermédiaire, tout comme elle le fait pour tous les acteurs du monde de la finance. Si vous êtes une entreprise et que vous voulez être cotée en Bourse, vous devez payer à Euronext (donc à la Bourse de Paris) des frais de cotation. Si vous êtes un investisseur et que vous voulez acheter des actions, vous devez payer des frais de transaction. Si vous êtes un intermédiaire financier et que vous voulez avoir accès aux cours en direct ou à des informations boursières, vous devez également payer. Ce type de fonctionnement se retrouve dans toutes les Bourses à travers la planète, sauf que dans le cas d’Euronext cela se fait à une échelle plus large.

En revanche, aujourd’hui, vous n’êtes plus obligé de passer uniquement par Euronext si vous voulez acheter une action cotée à la Bourse de Paris. Jusqu’à une directive de 2007, les opérateurs historiques, comme Euronext, avaient le monopole et aucune autre entreprise ne pouvait offrir de services similaires. Mais désormais, des plateformes électroniques alternatives et des prestataires de services d’investissement exécutent eux-mêmes les ordres de leurs clients. Vous pouvez également passer votre ordre boursier par l’intermédiaire de votre courtier en ligne ou de votre banque qui, eux, passeront alors par Euronext.

Le Cac 40, moteur de la Bourse de Paris

Il n’est pas rare que des personnes néophytes de la Bourse confondent la place boursière parisienne avec son indice phare, le Cac 40. Cette erreur est plutôt commune et très illustratrice de l’importance et de l’influence de cet indice. Pour faire simple, le CAC 40, regroupe les valeurs des quarante sociétés françaises les plus importantes. Il existe depuis plus de 30 ans et est l’un des plus liquides de tout le continent européen. C’est-à-dire que les actifs sont achetés ou vendus rapidement sans que cela n’ait d’effet majeur sur les prix. Ces 40 sociétés sont donc listées sur Euronext. Depuis sa création, plus de 90 grandes entreprises ont figuré au sein du CAC 40. Mais seulement 17 d’entre elles en font partie depuis l’origine : parmi elles Peugeot, la Société Générale, L’Oréal, Michelin, Carrefour, Pernod-Ricard, Bouygues, BSN (devenue Danone), ou encore la Lyonnaise des Eaux (devenue Suez). La dernière entrée étant la société Téléperformance, le 22 juin 2020.

Pour l’anecdote, et pour filer la métaphore de l’envergure fédérale de la Bourse de Paris et d’Euronext, certaines sociétés du Cac 40 n’ont même pas leur siège social en France. Celui de STMicroelectronics par exemple est en Suisse, celui d’ArcelorMittal au Luxembourg. Publicis a récemment déménagé aux Pays-Bas. D’ailleurs, selon  l’étude annuelle de la Banque de France, les investisseurs étrangers possédaient – en 2019 – plus d’un tiers du capital des sociétés résidentes (siège social en France) du CAC 40 : 40,8 % précisément. Soit 686 milliards d’euros sur les 1 684 milliards d’actions détenues. Cette part diminue néanmoins au fil des années. Même si la Bourse de Paris a bien changé depuis sa création au XVIe siècle, son prestige et son rayonnement international semblent encore plus importants aujourd’hui.

Si vous souhaitez augmenter vos revenus grâce aux marchés financiers, découvrez notre Nouvelle Formation Trading 100% gratuite pour démarrer et réussir.

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..

Suivez l'actualité bourse,
trading et crypto.

Les infos et conseils à ne pas manquer sur l'investissement et les marchés financiers, chaque semaine dans votre boîte mail.

Nos dernières actus trading