Quel que soit le marché sur lequel vous négociez (actions, forex ou futures), chaque seconde offre une opportunité de négociation. Pourtant, chaque seconde d’ouverture de marché ne fournit pas un trade à forte probabilité. Dans une mer de possibilités presque infinies, vous devez soumettre chaque transaction que vous envisagez à un test. Ce test s’effectue en cinq étapes. Il vous permet de ne prendre que des transactions qui correspondent à votre plan de trading. Et qui offrent un bon potentiel de profit pour le risque pris. Que vous soyez un day trader, un swing trader ou un investisseur, utilisez ce test. Au début, il faudra certes un peu de pratique. Mais une fois familiarisé avec le processus, il ne vous faudra que quelques secondes pour voir si une transaction réussit le test. Et si vous devez ou non trader.

Test 1 : la configuration du trade

La configuration est la condition de base qui doit être présente pour envisager un trade. Par exemple, si vous êtes un trader qui suit une tendance, une tendance doit être présente dans votre configuration. Par ailleurs, votre plan de trading devrait définir ce qu’est une tendance négociable ou non. Et ce, en fonction de votre stratégie. Cela vous aidera à éviter les transactions lorsqu’une tendance est absente. De ce fait, vous devez penser à la « configuration » comme raison d’être de votre trading.

Par exemple, vous suivez une action. Le cours de l’action a globalement augmenté, comme en témoignent les hauts et les bas de son swing. Ainsi que son prix supérieur à une moyenne variable de 200 jours. Votre configuration de négociation peut être différente, mais vous devez vous assurer que les conditions sont favorables pour la stratégie négociée. Ainsi, si votre raison de trader n’est pas présente, ne trader pas. Si votre motif de négociation, c’est-à-dire la configuration est présente, passez à l’étape suivante.

Test 2 : le déclencheur du trade

Si votre raison de trade est présente, vous avez toujours besoin d’un événement précis vous indiquant que le moment est venu de trader. Par exemple, vous pouvez avoir une action qui a évolué dans une tendance haussière pendant un certain temps. Mais certains moments au sein de cette tendance à la hausse offrent de meilleures opportunités de trading que d’autres.

Certains traders aiment acheter lors de nouveaux pics. C’est-à-dire après que le prix a baissé ou reculé. Dans ce cas, un déclencheur de trade pourrait se produire lorsque le prix augmentera au-dessus de la zone de résistance. D’autres traders aiment acheter lors d’un repli du marché. Tout le monde a ses préférences. L’essentiel, c’est d’apprendre à déterminer des événements précis qui séparent les opportunités de trading de tous les autres mouvements de prix. Il peut y avoir plusieurs déclencheurs possibles des trades au cours d’une tendance haussière. Le déclencheur de votre transaction dépend donc de la stratégie de trading que vous utilisez. Donc, avant de prendre un trade, assurez-vous qu’il en vaut la peine. Avec un déclencheur de trade, vous savez toujours où se trouve votre point d’entrée.

Test 3 : le stop loss

Avoir les bonnes conditions pour entrer et connaître le déclencheur de votre trade n’est pas suffisant pour produire un bon trade. Le risque sur cette transaction doit également être géré avec un ordre stop-loss. Il y a plusieurs façons de placer un stop loss. Pour les transactions longues, un stop-loss est souvent placé juste un peu en dessous d’un récent swing low. Et pour une transaction à court terme, juste au-dessus d’un récent swing high. Une autre méthode s’appelle l’average true stop loss. Il s’agit de placer l’ordre stop-loss à une certaine distance du prix d’entrée, en fonction de la volatilité. Ainsi, vous devez toujours déterminer où sera votre stop loss. Une fois que vous connaissez le prix d’entrée et de stop loss, vous pouvez calculer la taille de la position pour le trade.

Test 4 : l’objectif de prix

Après avoir effectué les trois tests précédents, vous savez que les conditions sont favorables à un trade. Et vous connaissez l’emplacement de votre point d’entrée et de votre stop loss. Ensuite, vous devez considérer le potentiel de profit.

Un objectif de profit est basé sur quelque chose de mesurable et pas simplement choisi au hasard. Les diagrammes, par exemple, fournissent des cibles basées sur la taille du diagramme. Les canaux de tendance montrent où le prix a eu tendance à s’inverser. Si vous achetez près du bas du canal, définissez un objectif de prix près du haut du canal.

Ainsi, vous devez déterminer où votre objectif de profit sera basé en fonction des tendances du marché sur lequel vous négociez. Un trailing stop loss (ordre stop suiveur) peut également être utilisé pour produire des trades rentables. Si vous utilisez un training stop loss, vous ne saurez pas à l’avance votre potentiel de profit. C’est bien, car le trailing stop loss vous permet d’extraire les bénéfices du marché de manière systématique. Et non aléatoire.

Test 5 : le risk reward

Efforcez-vous de prendre des transactions uniquement lorsque le potentiel de profit est supérieur à 1,5 fois le risque. Par exemple, perdre 100 euros si le prix atteint votre stop-loss signifie que vous devriez gagner 150 dollars ou plus si le prix cible est atteint.

Si vous utilisez un trailing stop loss, vous ne pourrez pas calculer le rapport bénéfice/risque sur la transaction. Cependant, lorsque vous prenez un trade, vous devez toujours vous demander si le potentiel de profit l’emportera probablement sur le risque. Si le potentiel de profit est similaire ou inférieur au risque, évitez le trade. En effet, éviter les mauvais trades est tout aussi important pour réussir que de participer à des transactions favorables.

Pour conclure cet article

Le test en cinq étapes agit en tant que filtre. Il vous permet de ne prendre que des transactions qui correspondent à votre stratégie. Tout en vous assurant que ces transactions offrent un bon potentiel de profit par rapport au risque. Ajoutez d’autres étapes en fonction de votre style de trading. Par exemple, les day traders peuvent souhaiter éviter de prendre position juste avant la publication des chiffres économiques majeurs ou des résultats d’une entreprise. Dans ce cas, pour effectuer un trade, consultez le calendrier économique et assurez-vous qu’aucun événement de ce type n’est prévu tant que vous êtes susceptible d’être dans le trade. Par ailleurs, définissez un déclencheur qui vous indique que le moment est venu d’agir. Définissez un stop loss et une cible, puis déterminez si la récompense l’emporte sur le risque. Si c’est le cas, prenez le trade. En revanche, si ce n’est pas le cas, cherchez une meilleure opportunité. Envisagez aussi d’autres facteurs susceptibles d’affecter votre trade et mettez en œuvre des étapes supplémentaires si nécessaire.

Cela peut sembler être un long processus, mais une fois que vous connaissez votre stratégie et que vous vous habituez aux étapes, il ne vous faudra que quelques secondes pour parcourir la liste complète. S’assurer quechaque transaction effectuée réussit le test en cinq étapes en vaut la chandelle !

Si vous aussi vous voulez apprendre à mesurer la volatilité dune action, découvrez toutes nos offres de formation en ligne.

moyenne de 5 pour 1 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..