La gestion du risque pur implique le processus d’identification, d’évaluation et d’assujettissement de ces risques. Mais aussi une stratégie défensive pour se préparer à l’inattendu. Certains risques surviennent dans le cours normal des activités d’investissement. Tandis que d’autres sont dus à des circonstances extraordinaires difficiles à identifier. Les méthodes de base pour la gestion des risques peuvent y pallier. Et elles peuvent être payantes à long terme. Voici un aperçu de ces cinq méthodes. Et de la façon dont elles s’appliquent au trading.

L’évitement des risques

Le moyen le plus simple pour une entreprise de gérer son risque identifié est de l’éviter complètement. C’est aussi le cas en trading. L’évitement est donc le meilleur moyen de contrôler les pertes. En effet, comme son nom l’indique, vous évitez complètement le risque. Si vos efforts pour éviter la perte ont été couronnés de succès, il y a une probabilité de 0 % que vous subissiez une perte. C’est pourquoi l’évitement est généralement la première des techniques de contrôle des risques envisagées. En effet, c’est un moyen d’éliminer complètement une menace. Bien qu’éviter le risque soit une méthode simple pour gérer les menaces potentielles pour un trader, la stratégie entraîne également souvent une perte de revenus potentiels.

La réduction des risques

Les entreprises peuvent également choisir de gérer les risques par l’atténuation ou la réduction. Vous pouvez en faire de même en trading. La réduction des pertes est une technique qui non seulement accepte le risque, mais accepte le fait que la perte peut survenir en raison du risque. Cette technique cherchera à minimiser la perte en cas de menace. Par exemple, une entreprise peut avoir besoin de stocker des matières inflammables dans un entrepôt. La direction de l’entreprise se rend compte qu’il s’agit d’un risque nécessaire et décide d’installer des gicleurs d’eau de pointe dans l’entrepôt. Si un incendie se produit, le montant de la perte sera minimisé. Il en va de même pour un trader. Il peut décider d’investir dans une transaction qui comporte des risques. Mais il mettra des leviers de sauvetage en cas de besoin.

La réduction du risque vise donc à atténuer toute conséquence ou impact négatif de risques spécifiques et connus. Et cette technique est le plus souvent utilisée lorsque ces risques sont inévitables. Le risque de gaspillage de capitaux peut être réduit grâce à ce type de stratégie, mais un certain degré de risque demeure. Et cela, il ne faut pas l’oublier.

La prévention des pertes

La prévention des pertes est une technique qui consiste à limiter plutôt qu’éliminer les pertes. Au lieu d’éviter complètement un risque, cette technique accepte un risque, mais tente de minimiser la perte qui en résulte. Par exemple, vous avez investi dans une action qui est susceptible de s’effondrer. Cependant, comme il n’y a pas de moyen de l’éviter, vous allez établir un programme de prévention des pertes. Et le mettre en place pour les minimiser.

Pour cela, vous pouvez mettre en place des stop-loss. Un stop-loss est le prix auquel un trader vendra une action et subira une perte sur le trade. Cela se produit souvent lorsqu’un trade ne se déroule pas comme l’espérait un trader. Les stops-loss sont conçus pour limiter les pertes avant qu’elles ne dégénèrent. Par exemple, si une action en dessous d’un niveau de support clé, les traders vendent souvent dès que possible.

La diversification

La diversification est une technique de contrôle des risques qui alloue du capital dans plusieurs secteurs d’activité qui offrent une variété de produits et/ou de services dans différents secteurs. Avec la diversification, une perte de revenus importante dans un secteur d’activité ne causera pas de préjudice irréparable aux résultats du trader.

Faire en sorte de tirer le meilleur parti de vos trades signifie ne jamais mettre vos œufs dans le même panier. En effet, si vous mettez tout votre argent dans une seule action, vous vous préparez à une grosse perte. N’oubliez donc pas de diversifier vos investissements, tant dans le secteur industriel que dans la capitalisation boursière et la région géographique. Non seulement cela vous aide à gérer vos risques, mais cela vous ouvre également de nouvelles opportunités.

L’acceptation des risques

La gestion des risques peut également être mise en œuvre par l’acceptation des risques. En effet, accepter les risques, c’est en quelque sorte se prémunir des risques. Ainsi, les entreprises conservent un certain niveau de risque induit par des projets spécifiques. Ou une expansion si le bénéfice attendu généré par l’activité est bien supérieur à son risque potentiel. Par exemple, si vous investissez dans les sociétés pharmaceutiques, sachez qu’elles utilisent souvent la rétention ou l’acceptation des risques lors du développement d’un nouveau médicament. Le coût de la recherche et du développement ne l’emporte pas sur le potentiel de revenus générés par la vente du nouveau médicament. De sorte que le risque est jugé acceptable. En connaissant bien les secteurs dans lesquels vous investissez, vous pouvez accepter ou non les risques liés.

C’est donc à vous de déterminer si oui ou non vous acceptez le risque.

Pour conclure cet article

Le trading est passionnant et peut même être rentable. Pour cela, vous devez rester concentré, faire preuve de diligence raisonnable et garder vos émotions à distance. Pourtant, les meilleurs traders doivent intégrer des pratiques de gestion des risques pour éviter que les pertes ne deviennent incontrôlables. Avoir une approche stratégique et objective pour réduire les pertes est donc un moyen intelligent de rester dans le jeu.

Retrouvez-nous sur Instagram ou Facebook et rejoignez la communauté de #TradersRentables

moyenne de 2 pour 4 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..