les NFT

De plus en plus populaires, les NFT sont des jetons cryptographiques qui vous rendent propriétaire d’une œuvre numérique. Le secteur est en pleine expansion, avantagé par la très grande adaptabilité de ces tokens. Nous vous expliquons tout de ce nouveau phénomène crypto.


C’est sans aucun doute l’un des phénomènes crypto majeurs de ces dernières années. Alors que le marché des cryptomonnaies a explosé en 2021, à l’image du Bitcoin, un autre type de jeton connaît un succès fulgurant. Ce sont les NFT. « NFT » est un acronyme qui vient de l’anglais « Non-Fungible Token ». En français, cela pourrait se traduire par « jeton non échangeable » mais l’usage veut que ces jetons cryptographiques soient appelés « jetons non fongibles ».

C’est la grande différence avec les cryptomonnaies. Un bien est dit « fongible » s’il est interchangeable avec un autre de même qualité et quantité. Le meilleur exemple est sans doute celui des pièces de monnaie ou billets de banque. Le Bitcoin et de nombreux autres utility token sont donc fongibles par nature. A contrario, les meilleurs exemples de biens non fongibles sont les objets de collection, comme les cartes à collectionner, les œuvres d’art ou les timbres. En effet, chaque exemplaire peut posséder des caractéristiques qui le rendent unique et convoité. Ces objets numériques sont d’ailleurs diversifiés et ne se cantonnent pas à l’art de la collection. Par exemple, un nom de domaine ou un compte Twitter peuvent être considérés comme uniques et sont donc eux aussi non-fongibles. 

Les NFT sont donc des tokens non échangeables qui vous donnent un droit de propriété sur une œuvre d’art numérique. En plus de ça, ce jeton garantit l’authenticité d’une œuvre d’art (ou d’une œuvre de collection). L’objet numérique que vous avez créé, ou que vous venez d’acheter, ne peut pas être confondu avec des copies. Il est vendu sur les applications de type blockchain, pour la plupart fonctionnant avec la cryptomonnaie Ethereum.


Le marché des NFT en pleine explosion

Ce qui était jusque-là un marché de niche, réservé aux fins connaisseurs, est désormais en plein essor. Si le secteur des NFT a stagné en 2017 et 2018, il a explosé en 2020. Les jetons se sont multipliés dans de nombreux domaines : le sport, le gaming, l’art etc. Ainsi, en 2017, ce secteur avait une capitalisation de marché évaluée à 30 millions de dollars. En février 2021, elle est passée à plus d’un milliard de dollars.

Un rapport récent de NonFungible.com, une société d’analyse du marché des NFT, indique également que le marché des jetons non fongibles a triplé en 2020. La valeur totale des transactions augmentant de 299 % d’une année sur l’autre pour atteindre plus de 250 millions de dollars en 2021.

Les NFT, un marché tous terrains

Le marché des NFT s’étend sur une multitude de domaines. Même les acteurs du marché de l’art classique, considérés comme assez conservateurs, se sont pris au jeu. Le 11 mars 2021, une vente aux enchères chez Christie’s a eu lieu. Une mosaïque numérique de l’artiste Beeple a été vendue contre 69,3 millions de dollars. Un record sur le marché des NFT. Nous pouvons donc désormais dire qu’un véritable marché de l’art numérique est en train de s’organiser. Régulièrement, des sommes importantes sont dépensées pour devenir propriétaire d’œuvres numériques. Elles peuvent être certes des peintures, mais aussi des cartes, des vidéos, des tweets etc. 

Le secteur des jeux vidéo a également parfaitement compris l’intérêt de ces jetons cryptographiques. En effet, dans la plupart des jeux désormais existent des marchés internes où s’échangent déjà des objets numériques (items, armes, tenues & accessoires etc.). L’occasion était trop belle. Donner aux joueurs une réelle propriété sur ces objets constitue une opportunité que des compagnies ont déjà saisi. Ainsi, des jeux intégrant ces tokens comme CryptoKitties, Gods Unchained (inspiré du célèbre Hearthstone) ont contribué à la popularité des NFT. Utilisés dans des jeux plus importants, complexes et populaires, ces jetons pourraient donner une plus grande ampleur et une nouvelle réalité aux marchés virtuels de ces mondes numériques. 

Ainsi, les possibilités semblent sans limites. La célèbre maison d’édition DC Comics propose désormais des figurines virtuelles de ses super-héros. Et en mars dernier, le certificat d’une maison virtuelle a été acheté pour plus de 60 000 dollars.


Les NFT : déjà des chiffres vertigineux

Le marché des NFT est donc en pleine expansion. Dans tous les domaines, qu’ils soient liés de près ou de loin au monde de l’art, les chiffres ont de quoi donner le tournis. Voici quelques exemples qui illustrent l’ampleur du phénomène. En mars 2021, Jack Dorsey, le co-fondateur et PDG de Twitter, a vendu aux enchères (en NFT) le tout premier tweet publié sur la plateforme pour une valeur de 2,9 millions de dollars. Sur le même principe, un GIF représentant Donald Trump nu, allongé sur le sol, s’est vendu pour 6 millions de dollars.


Tweet Jack Dorsey

En sport, une carte numérique de collection représentant Cristiano Ronaldo s’est vendue 186 000 euros. La carte sur Kylian Mbappé s’est, elle, vendue pour 55 000 euros. L’entreprise française Sorare, spécialisée dans ces cartes virtuelles a vu son activité passer de 50 000 euros début 2020 à plus de 3,5 millions d’euros à la fin de l’année. Mentionnons également l’équipementier Nike qui détient un brevet pour ses baskets NFT appelées « CryptoKicks ». Dans ce secteur, de grosses innovations risquent d’arriver. 

En musique aussi les choses bougent. Le premier jeton non fongible du groupe de metal Megadeth (leur logo animé pendant six secondes) s’est vendu à 8,4 ETH, soit environ 18 000 dollars (15 000 euros), rien que ça. 

Enfin, pour une info plus insolite, même la société Playboy s’y est mise. Elle qui a assis son succès notamment sur ses revues érotiques que les lecteurs échangeaient (voire collectionnaient), se modernise et mise sur les NFT. Le 6 avril 2021, l’entreprise a officiellement annoncé qu’elle nouait un partenariat avec la plateforme Nifty Gateway. Cette dernière est une Bourse d’échange de NFT du réseau Ethereum. Interviewé par Yahoo Finance, le CEO de Playboy, Ben Kohn, s’est montré très enthousiaste. « Nous avons un catalogue qui a 68 ans (…) Nous parlons de millions de documents, dont certaines des photographies les plus emblématiques de ces 68 dernières années. Nous avons également une collection d’art de 5 000 pièces. (…) Et nous travaillons avec toute une série de nouveaux artistes pour continuer à élargir la bibliothèque que nous avons. (…) nous pensons que nous pouvons créer des NFTs uniques en leur genre. Nous sommes enthousiasmés par toute l’innovation et la simplicité d’accès que la technologie des blockchains peut apporter. » A la suite de cette annonce, Playboy a vu le cours de ses actions grimper en flèche, preuve de l’essor de ce nouveau marché. 

Si vous souhaitez augmenter vos revenus grâce aux marchés financiers, découvrez notre Nouvelle Formation Trading 100% gratuite pour démarrer et réussir.

moyenne de 5 pour 1 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..