Le marché boursier est un endroit très volatil, avec des fluctuations annuelles, trimestrielles, voire quotidiennes. Cette volatilité peut présenter un risque d’investissement important. Mais lorsqu’elle est correctement exploitée, elle peut également générer des rendements solides pour les investisseurs avisés. La volatilité des marchés boursiers est sans doute l’un des concepts les plus mal compris en matière d’investissement. Ainsi, investir sur un titre volatil qui monte aussi souvent qu’il baisse peut paraître inutile. Cependant, les traders chevronnés savent que la volatilité du marché offre en fait de nombreuses opportunités de gagner de l’argent. Il faut juste savoir être patient. Investir est intrinsèquement lié au risque, mais le risque fonctionne dans les deux sens. Chaque trade comporte un risque d’échec et de succès. Et sans volatilité, le risque est moindre pour les deux. Alors pourquoi la volatilité est-elle importante pour les investisseurs ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Qu’est-ce que la volatilité ?

La performance d’un investissement est finalement la chose la plus importante quand on place son argent. Mais lors de l’évaluation d’un investissement potentiel, il est également extrêmement important de comprendre la volatilité. En substance, ce terme se réfère aux retours sur investissement, ou à la manière dont la performance varie dans le temps. Les rendements des investissements volatils sont plus irréguliers et moins cohérents. On peut aussi parler d’écart-type dans ce cas là. Ce dernier est généralement mesuré en pourcentage, sur la base d’une formule statistique.

Si le prix d’une action ou d’un autre investissement monte et descend rapidement sur de courtes périodes, sa volatilité est élevée. Cela signifie que l’éventail potentiel de rendements futurs est beaucoup plus large. Mais avec des rendements potentiels plus élevés, vient un risque potentiel plus élevé. Si le prix ne change presque jamais, cela signifie que l’investissement a une faible volatilité.

Mesurer la volatilité

La volatilité peut être mesurée de plusieurs façons. Mais elle n’est généralement pas bien comprise par la plupart des investisseurs. C’est compliqué, rétrospectif et il peut être difficile d’obtenir suffisamment de données pour la calculer correctement dans le temps. Cependant, vous pouvez faire certaines choses pour évaluer la volatilité d’un investissement.

Vous pouvez regarder un graphique de la performance des investissements par rapport à un indice ou un indice de référence pertinent. La plupart des courtiers en ligne rendront ces informations facilement accessibles. Étudiez bien les graphiques, en particulier au moment des fluctuations de marché. L’investissement a-t-il baissé plus, moins, ou à peu près comme les marchés ? Des mouvements plus importants par rapport à un indice signifient une plus grande volatilité.

L’écart-type, la comparaison entre les mois en hausse et en baisse et les ratios tels que ceux de Sharpe et Sortino peuvent être des outils utiles pour évaluer cela mais ces données ne sont généralement utiles que si elles peuvent être obtenues pour de longues périodes. Elles doivent également contenir au moins une période où un mouvement important des marchés s’est produit.

Bien sûr, la volatilité n’est pas toujours une chose négative. De nombreux traders aiment les investissements avec cette fonctionnalité car ils peuvent offrir de plus grandes opportunités d’entrée et de sortie des trades, et ils peuvent également générer des bénéfices plus rapidement. Les investissements à volatilité plus élevée peuvent également générer des gains beaucoup plus importants pour les investisseurs à long terme. En effet, ils fournissent de meilleurs points d’entrée, mais cela comporte également un risque plus élevé. Au final, le succès réside dans l’équilibrage.

Les variations entre les types d’investissements

Différents types d’investissements présentent des caractéristiques de volatilité différentes. 

Voici la liste avec leurs caractéristiques :

  • Les investissements cotés en bourse ont tendance à être plus volatils (mais évidemment plus liquides) que les investissements non cotés.
  • Les petites actions cotées en bourse ont tendance à être plus volatiles que les grandes actions cotées. En effet, les petites actions peuvent avoir des volumes de négociation plus petits, des écarts acheteur/vendeur plus larges et des registres d’actions plus concentrés. Cela signifie que des particuliers ou des petits groupes d’investisseurs peuvent avoir un impact plus important sur les prix de négociation, en particulier en période de crise sur le marché.
  • Une seule action est généralement plus volatile qu’un panier d’actions similaires.
  • Des secteurs tels que les ressources, l’IT et les biotechnologies ont tendance à être plus volatils que des secteurs tels que la santé, les télécommunications et l’industrie. Le premier groupe d’industries peut comprendre une proportion plus élevée d’entreprises en démarrage qui peuvent ne pas être rentables ou constantes. Tandis que le deuxième groupe est plus susceptible de contenir des entreprises établies.
  • Des secteurs tels que les obligations et l’immobilier (lorsqu’ils sont détenus directement) ont tendance à avoir une volatilité beaucoup plus faible que les actions.
  • Un portefeuille correctement diversifié peut contribuer à réduire considérablement la volatilité.
  • Le cash, en théorie, n’a pas ou très peu de volatilité.

Pourquoi est-ce important ?

Le Saint Graal pour un investisseur est d’obtenir des rendements ciblés avec une très faible volatilité. Prenons l’exemple d’un investissement à faible volatilité et d’un autre plus volatil. Les deux ont généré les mêmes rendements d’environ 10% par an. Mais l’investissement à faible volatilité a une volatilité de seulement 4%. Le second a une volatilité d’environ 12%. Pour la plupart des gens, le résultat obtenu avec l’investissement à faible volatilité est plus souhaitable. En effet, le risque qu’il génère est plus acceptable et provoque moins de montagnes russes émotionnelles que l’autre.

Pour les investisseurs à long terme, les investissements à forte volatilité sont intrinsèquement plus risqués. Pourquoi ? Car ils peuvent impliquer un éventail de décisions beaucoup plus large. Autrement dit, ces types d’investissements peuvent vous faire dévier de votre plan d’investissement initial et vous faire prendre des décisions stupides. Si vous détenez un actif très volatil, cela peut provoquer une angoisse importante lorsqu’il baisse. Cela peut aussi vous conduire à le vendre à un moment inopportun. À contrario, un actif peu volatil suscite très rarement des inquiétudes, car il est plus stable.

La volatilité est donc importante pour les investisseurs car, elle leur permet de choisir des actifs en fonction de la prise risque qu’ils acceptent et tolèrent. 

La volatilité bénéfique pour tous les types de traders

En réalité, la volatilité peut profiter aux investisseurs de tous horizons. De nombreux traders plus conservateurs préfèrent une stratégie à long terme appelée buy-and-hold. Cela consiste à acheter un titre puis le conserver pendant une période prolongée, souvent de nombreuses années. L’idée est de récolter les fruits de la croissance successive des actifs détenus. Cette stratégie repose sur l’hypothèse que les fluctuations du marché produisent généralement des rendements à long terme.

Alors qu’une action hautement volatile peut être un choix plus anxiogène pour ce type de stratégie, une faible volatilité peut en fait signifier des bénéfices plus importants. Comme le prix fluctue, il offre aux investisseurs la possibilité d’acheter des actions dans une entreprise solide lorsque le prix est très bas. Puis d’attendre une croissance cumulative pour les revendre et générer des bénéfices.

Pour les traders à court terme, la volatilité est encore plus cruciale. Les day traders travaillent avec des changements qui se produisent chaque seconde et chaque minute. S’il n’y a pas de changement de prix, il n’y a pas de profit. Les swing traders fonctionnent avec un laps de temps légèrement plus long, généralement des jours ou des semaines. Mais la volatilité du marché est toujours la pierre angulaire de leur stratégie. Alors que les prix oscillent d’avant en arrière, les traders à court terme peuvent utiliser des modèles de graphiques et d’autres indicateurs techniques pour aider à chronométrer les hauts et les bas.

Pour conclure cet article sur l’importance de la volatilité pour les investisseurs : 

La volatilité des marchés boursiers est généralement associée au risque d’investissement. Cependant, comme nous l’avons vu, elle peut également être utilisée pour obtenir des rendements supérieurs. En réalité, la volatilité est une bonne chose pour les investisseurs qui espèrent gagner de l’argent. Elle permet aux investisseurs à long terme d’acheter des actions au prix bas puis de réaliser des bénéfices en étant patient. Mais elle permet aussi aux investisseurs à court terme de réaliser des gains avec le day trading ou le swing trading. En fait, la volatilité comprise et bien maîtrisée peut devenir une alliée pour les traders chevronnés.

Retrouvez-nous sur Instagram ou Facebook et rejoignez la communauté de #TradersRentables

 

moyenne de 5 pour 1 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..