Investir dans des actions, c’est se confronter à un défi de taille. Il faut choisir celles sur lesquelles nous allons miser et ce n’est pas toujours simple. L’examen de la masse de données disponibles sur les sociétés cotées en bourse est essentiel pour évaluer leur qualité. Mais également pour déterminer si elles conviennent à votre portefeuille. Il y a des décennies, le problème des investisseurs était d’avoir suffisamment d’informations sans avoir à acheter des services payants pour les obtenir. Grâce à internet, nous avons désormais accès à des données gratuites en temps réel en un seul clic. Il n’existe pas de solution miracle avec les actions. En tant qu’investisseur, vous devez faire preuve de diligence raisonnable. Et si vous avez des conseillers, vous devez évaluer leurs recommandations. Dans cet article, nous allons vous donner quatre critères essentiels pour vous aider à choisir vos actions en bourse. Ainsi, la tâche sera beaucoup moins stressante et vous saurez comment évaluer les actions sur lesquelles miser.

 

Critère numéro 1 : évaluez le PER (Price Earning Ratio)

Utilisé par les investisseurs débutants comme chevronnés, le PER est le ratio de valorisation des entreprises le plus connu. En d’autres termes et pour simplifier, c’est le ratio cours/bénéfice. Ainsi, le PER est le rapport entre le cours de la Bourse et le bénéfice net par action sur une année donnée. Il exprime également le nombre d’années nécessaires pour que l’investisseur rembourse l’achat du titre. Ce critère a l’avantage d’être simple. Mais attention, ne vous basez pas uniquement sur ce seul critère de mesure pour choisir vos actions en bourse, car il peut être trompeur. En théorie, plus le PER est faible, plus l’action est attractive. En effet, cela signifie qu’il faut moins d’années générants du profit pour rembourser l’achat de l’action.

 

L’inconvénient du PER, c’est qu’il est statique. En réalité, il ne tient pas compte de l’évolution des profits et donc des bénéfices. Il faut savoir que la bourse est un pari sur l’avenir. Par conséquent, une entreprise en croissance peut afficher un PER plus élevé qu’une entreprise dont les résultats ne sont pas au beau fixe. Cela peut donc fausser votre analyse d’un titre. Pour que l’analyse soit la plus significative, il faut utiliser des critères moins statiques. Vous pouvez par exemple comparer le PER actuel d’une action à son PER moyen sur cinq ou dix ans. De ce fait, vous pourrez savoir si l’action en question est aujourd’hui survalorisée ou sous valorisée.

 

Un indice utile pour comparer des sociétés similaires

Le PER est un indice très utile et approprié quand on doit comparer des sociétés similaires (taille, secteur d’activité). Sur ce point, comparer par exemple les PER de Peugeot et Renault est pertinent. Cela permet de savoir quelle action est la plus intéressante à secteur égal et taille d’entreprise égale.

À cet égard, voici le classement des dix meilleures actions françaises actuelles selon leur PER :

1 – Peugeot

2 – Valeo

3 – Faurecia

4 – Renault

5 – Air France – KLM

6 – Ingenico

7 – Michelin

8 – Total

9 – Saint Gobin

10 – Engie

 

N’oubliez pas de consulter également le PEG de ces entreprises. C’est un bon indicateur complémentaire du PER. Sachez qu’un PEG inférieur à 1 est bon signe. Si on reprend notre exemple de Peugeot et Renault, ils ont respectivement un PEG de 0,61 et 0,72. Le PEG confirme donc que ces actions sont intéressantes.

 

Critère numéro 2 : évaluez les résultats opérationnels purs

Tout investisseur devrait utiliser ce deuxième critère pour choisir une action : le VE/Ebit. C’est le multiple du résultat opérationnel. Conformément à sa définition, le VE/Ebit est obtenu en divisant la valeur d’une entreprise par le résultat opérationnel issu de la vente de biens ou de services, diminuée des charges courantes. En d’autres termes, c’est le bénéfice net obtenu après déduction de toutes les charges. Toutefois, sachez que les comptes des entreprises sont de plus en plus enjolivés pour brouiller les pistes et dénaturer le résultat net. De ce fait, il est encore plus judicieux et primordial d’observer les multiples de résultat opérationnel. Le VE/Ebit est donc un résultat nu, complètement débarrassé de tous les moyens comptables utilisés pour déguiser les résultats. Quand on compare deux entreprises, le ratio VE/Ebit corrige les différences de structure financière.

 

En second lieu, vérifiez bien la structure du capital d’une société. En réalité, cette dernière fait référence à la manière dont une entreprise finance ses activités commerciales, en utilisant à la fois des dettes et des capitaux propres. Une structure de capital conservatrice signifie qu’une entreprise organise ses capitaux de manière à créer suffisamment de liquidités à court terme. Elle peut ainsi couvrir les coûts d’exploitation, tout en conservant une expansion financière suffisante sans augmenter de manière significative la dette à long terme. Ceci est gage de bonne santé financière.

 

L’automobile en tête concernant ce critère

Pour conclure cette partie, l’automobile est très bien placée si on se base sur le VE/Ebit. Elle est suivie de près par le secteur de l’aéronautique, du luxe et des SSII.

Voici donc le classement des dix meilleures actions françaises actuelles selon leur VE/Ebit :

1 – Peugeot

2 – Thalès

3 – Valeo

4 – Faurecia

5 – Kering

6 – Airbus

7 – Teleperformance

8 – Alstom

9 – Atos

10 – Air France – KLM

 

Critère numéro 3 : évaluez le « Price to Book »

Ce troisième critère est très intéressant. Il s’agit en effet de la «valeur à la casse » d’une entreprise. Le « Price to Book » consiste à diviser le cours de l’action par l’actif net comptable par action. Cela revient à diviser la capitalisation de la société par les fonds propres (total du bilan moins les dettes). Effectivement, si ce ratio est inférieur à 1, cela signifie que la société est sous-évaluée. En d’autres termes, elle vaut moins que sa valeur comptable. Cependant ne vous méprenez pas sur ce critère, il ne fournit pas d’indications concernant le chiffre d’affaire et les résultats futurs de la société.

 

Recherchez des sociétés dont le ratio cours / valeur comptable (Price to Book) est inférieur à 1,20. Comme on vous l’a dit dans la première partie, le ratio PER mentionné peut parfois être trompeur. La valeur comptable fournit ainsi une bonne indication de la valeur sous-jacente d’une entreprise. Et ce ratio est très prisé des investisseurs value.

 

Les banques à la tête du classement

Si on considère le « Price to Book », ce sont les banques qui ont les ratios les plus intéressants. Elles sont suivies de près par le secteur de l’industrie lourde.

Voici donc le classement des dix meilleures actions françaises actuelles selon leur « Price to Book » :

1 – Société Générale

2 – Renault

3 – Crédit Agricole

4 – ArcelorMittal

5 – BNP Paribas

6 – Natixis

7 – Unibail Rodamco Westfield

8 – Gecina

9 – Axa

10 – Klépierre

 

Critère numéro 4 : évaluez le « Cash flow »

Une entreprise dont les trois premiers critères cités sont au vert, c’est bien. Mais si elle accumule du cash flow (trésorerie), c’est encore mieux. Warren Buffett, l’un des plus grands traders au monde a toujours utilisé le cash flow comme principe de gestion. Il y accorde une grande importance. Et les investisseurs aussi. Surtout depuis la crise qui a suivi l’éclatement de la bulle internet et la faillite de Lehman Brothers. En effet, cette crise a fait du cash flow l’un des indicateurs financiers les plus suivis par les gens de la finance.

 

Ainsi, la rentabilité et la croissance d’une entreprise ne doivent pas vous mettre de la poudre aux yeux. Une entreprise stable et sur laquelle il faut investir doit aussi être capable de générer des liquidités. Et de surcroît, les conserver. À priori, en partant du principe qu’une entreprise a de la trésorerie, on sait qu’elle ne sera pas sous la coupe de ses créanciers. Et fait intéressant pour vous, elle ne fera pas appel à ses actionnaires en cas de besoin. Ce qui est plutôt rassurant. De plus, n’oubliez pas qu’il existe différents types de cash flow. Le meilleur cash flow est le free cash flow car il inclut en plus les investissements.  C’est en quelque sorte la marge de sécurité d’une entreprise pour verser le dividende à ses actionnaires. Si vous voulez un peu jouer aux maths, voici sa formule : Free cash flow = Cash flow opérationnel – CAPEX. Son seul inconvénient est d’être parfois très variable d’une année sur l’autre.

 

Cash flow is King

Le cash flow est donc un indicateur majeur du niveau de la distribution du dividende aux actionnaires. À cet égard, investissez dans des sociétés qui paient actuellement des dividendes. Pour investir dans des sociétés sous-évaluées, il faut attendre que d’autres investisseurs découvrent les bonnes affaires que vous avez déjà trouvées. Parfois, votre période d’attente sera longue et fastidieuse. Mais si l’entreprise verse un dividende décent, vous pourrez vous asseoir tranquillement et collecter les dividendes. Tout en attendant patiemment que votre stock passe de sous-évalué à surévalué.

 

Voici le classement des dix meilleures actions françaises actuelles selon leur « Cash Flow » :

1 – Fauracia

2 – Atos

3 – Michelin

4 – Eiffage

5 – Bouygues

6 – Air France – KLM

7 – ArcelorMittal

8 – STMicroelectronics

9 – Danone

10 – Safran

En résumé

Pour conclure, nous pouvons dire que chacun de ces quatre critères a ses avantages et ses inconvénients. Ils se complètent et permettent d’avoir une vision globale de la santé financière d’une société. Parfois ces indicateurs se contredisent. À vous alors de savoir en faire la bonne lecture. Nous aimons savoir pourquoi une action se vend à un prix avantageux. Posez-vous donc ces questions avant d’investir : L’entreprise est-elle en concurrence dans une industrie en train de mourir ? L’entreprise souffre-t-elle d’un revers causé par un problème imprévu ? Cependant, la question la plus importante est de savoir si le problème de la société est temporaire ou permanent. Mais aussi si la direction en est consciente et prend des mesures pour y remédier. N’hésitez pas à utiliser votre sens des affaires pour déterminer si la direction dispose d’un plan adéquat pour résoudre les problèmes actuels de l’entreprise. Ainsi, vous aurez toutes les cartes en mains et vous saurez où vous placez votre argent.

moyenne de 5 pour 9 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains.