slippage

Le slippage, considéré comme un effet de glissement sur les cours, comporte beaucoup de risques. Il peut faire augmenter les pertes d’un trader qui ne serait pas vigilant. Nous vous présentons les enjeux de cette notion, mais aussi comment vous en prémunir.

En quelques mots, « slippage » en français signifie glissement. C’est l’écart de cours entre le moment de passage d’un ordre de trading et son exécution. Entre le moment où on passe l’ordre sur la plateforme de trading et son exécution sur le marché, il peut y avoir un léger laps de temps au cours duquel le cours d’un actif peut bouger.
C’est donc l’écart de cotation entre le passage d’un ordre et le prix obtenu. Cet effet de glissement se produit généralement lorsque les marchés évoluent de manière soudaine et sont sujets à la volatilité.
Mais ça peut arriver également lorsque la liquidité du marché en question est faible. Car il y a alors moins de participants de marché prêts à se positionner dans un sens ou dans l’autre. Ainsi, davantage de temps est nécessaire entre le moment où vous passez votre ordre et celui où il sera exécuté.  Après qu’un acheteur ou un vendeur ait été trouvé. En raison de ce retard, le cours de l’actif peut évoluer.
Sur les marchés très volatils, le slippage est potentiellement élevé et peut intervenir en une poignée de secondes. À peine le temps que vous prendrez pour exécuter votre ordre. Il y a donc un autre facteur que tout trader doit prendre en compte, la qualité de son équipement / matériel : la connexion internet, la plateforme de trading, la vitesse de l’ordinateur, etc… 

Quels sont les risques ?

Le slippage peut être un vrai problème en Bourse. Tout trader doit être conscient du risque qu’il représente. Le slippage peut en effet avoir une incidence sur vos performances. En gros, il réduit vos gains ou augmente vos pertes lorsqu’il est négatif. Et ce de plusieurs manières. Vous l’aurez compris, il peut déjà entraîner une exécution éloignée du cours souhaité. Ce qui peut par exemple réduire le nombre de pips gagnés.
Mais ce n’est pas tout. Le slippage peut ensuite provoquer une clôture éloignée du stop loss. Le stop loss, c’est un ordre automatique en bourse utilisé pour couper vos pertes au niveau de prix de votre choix. S’il n’est pas respecté, le trader obtient une clôture avec une plus grande perte que ce qu’il avait calculé en amont.
Il y a aussi le risque de la non exécution de l’ordre. Beaucoup de traders sur les marchés se trompent en tentant de contourner le slippage. Notamment en posant un écart maximal au-delà duquel l’ordre ne sera pas exécuté. Mais il peut alors justement manquer une belle opportunité. 

Y a-t-il des avantages ?

Malgré tout, le slippage peut être positif et jouer en la faveur du trader. En règle générale, le glissement est positif lorsque l’investissement d’un trader atteint un take profit sur une période de volatilité. L’écart subi lors de l’exécution de l’ordre peut se réaliser dans le sens inverse de la position. Ce qui rajoute des pips de gains, ou diminue la perte.
Attention cependant, le caractère imprévisible du slippage semble bien présenter plus de risques que d’opportunités pour l’investisseur.

Comment éviter le slippage ?

Puisque l’impact du glissement reste inconnu avant l’exécution, le trader doit chercher à l’éviter. Ou du moins le réduire autant que possible. Mais comment faire ? En plus de la rapidité d’exécution du broker qu’il utilise, le trader doit surveiller quotidiennement d’autres facteurs. Pour plus de détails, nous avons publié un article entièrement centré sur cette question. Vous pouvez le retrouver ici.
D’abord, la volatilité du marché. C’est le principal facteur qu’il faut suivre. Plus la volatilité est forte, plus le risque de slippage est élevé.
Ensuite, le gap. C’est un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Il prend souvent forme lors de la réouverture des marchés. Si un ordre se trouve dans cette zone de prix, il peut être exécuté avec un écart par rapport au cours demandé.
Ensuite, pensez à checker régulièrement les publications économiques. En les épluchant, il est possible d’anticiper soit une forte volatilité, ou la formation d’un gap.
Un autre moyen de se protéger contre le slippage peut être d’ajouter des ordres limites ou des stops garantis à vos positions. Via un ordre limite, l’ordre sera exécuté uniquement lorsque le cours atteindra le niveau que vous avez défini. Le stop garanti clôture votre position au niveau exact que vous avez déterminé. Et ce même si le cours change subitement ou en cas de gap. Mais attention, ils occasionnent des coûts supplémentaires lorsqu’ils sont déclenchés.
Vous pouvez enfin, pour vous prémunir de tout glissement, adapter votre taille de position à votre capital. Vous pouvez aussi trader sur de longues échelles de temps sans utiliser d’effet de levier. Cela rend d’éventuelles variations négligeables.

Slippage n’est pas Spread 

Beaucoup de traders débutants confondent le slippage et le spread. Ce sont en effet deux notions très similaires. Le spread représente la commission – variable – de votre broker. C’est-à-dire la différence entre le prix d’achat et le prix de vente d’une paire de devises ou d’autres actifs boursiers. Si la commission du courtier est de 2 pips, il faudra une variation dans le sens de votre investissement de 2 pips minimum pour que vous soyez rentable. Le spread est normalement établi et fixe mais ce dernier peut être variable. Les facteurs de variabilité sont d’ailleurs les mêmes que pour le slippage : la volatilité du marché et la liquidité.
Donc oui ces deux notions se ressemblent. Mais elles sont bien distinctes. La différence est que le spread est un coût connu avant l’ouverture d’un ordre, alors que le slippage ne s’observe qu’après son exécution. Dans les faits, elles se cumulent souvent pour les traders non attentifs. 

En résumé 

Le slippage fait partie intégrante du trading. Il se produit lorsque votre ordre est exécuté à un prix supérieur ou inférieur au niveau demandé. Il est dû à une évolution du cours de l’actif pendant le laps de temps entre la transmission de votre ordre au marché et son exécution. Il ne suffit parfois que d’une poignée de secondes. Il pousse donc le trader à être attentif et réactif. Vous pouvez minimiser les risques de glissement en investissant sur les marchés aux heures les plus actives ou en sélectionnant des actifs particulièrement liquides. Vous pouvez aussi trader au long cours. Sans oublier les ordres limites et les stops garantis. Le slippage peut avoir un effet négatif mais aussi positif. Attention, vu son imprévisibilité, il vaut mieux ne pas jouer avec le feu.

Découvrez notre Nouvelle Formation 100% gratuite pour démarrer et réussir sur les marchés financiers.

moyenne de 4.2 pour 5 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..