En trading, certains mots peuvent être trompeurs. On en connaît le sens commun, mais ils ont une autre signification. Ici, l’appréciation correspond essentiellement à la valeur d’un actif qui gagne de la valeur avec le temps. L’actif en question peut être une action, une obligation ou un produit de base. Ou il peut s’agir d’un actif physique tel que de l’immobilier. C’est le contraire de l’amortissement, lorsque la valeur d’un actif diminue. Les médias financiers s’intéressent beaucoup à l’appréciation des actifs d’une entreprise, vous avez peut être déjà donc vu ce terme dans la presse. Alors qu’est-ce que l’appréciation en trading ? On vous explique cela !

Qu’est-ce que l’appréciation ?

De manière générale, l’appréciation est une augmentation de la valeur d’un actif au fil du temps. Cette augmentation peut être due à un certain nombre de raisons, notamment une demande accrue ou un affaiblissement de l’offre. Mais elle peut aussi survenir à la suite de variations de l’inflation ou des taux d’intérêt. C’est l’inverse de la dépréciation, qui est une diminution dans le temps.

Le terme est également utilisé en comptabilité. Il désigne un ajustement à la hausse de la valeur d’un actif détenu dans les livres de comptabilité d’une entreprise. L’ajustement le plus courant sur la valeur d’un actif en comptabilité est généralement un ajustement à la baisse. C’est ce qu’on appelle l’amortissement. Ainsi, il est généralement effectué lorsque l’actif perd de la valeur économique en raison de son utilisation.

Point important : les actifs dont la valeur s’apprécie sont considérés comme des « gains sur papier » jusqu’à ce qu’ils soient vendus. Auquel cas, ils deviennent des « gains réalisés », qui peuvent être imposables.

Comment fonctionne l’appréciation ?

L’appréciation peut être utilisée pour faire référence à une augmentation de tout type d’actif. En effet, les actifs peuvent être des actions, des obligations, des devises ou des biens immobiliers. Par exemple, le terme « appréciation du capital » fait référence à une augmentation de la valeur d’actifs financiers tels que des actions. En effet, cela peut survenir lorsqu’une société connaît une l’amélioration de ses performances financières. En revanche, ce n’est pas parce que la valeur d’un actif s’apprécie que son propriétaire réalise nécessairement l’augmentation. Si le propriétaire réévalue l’actif à son prix le plus élevé dans ses états financiers, il réalise l’augmentation. Dans le cas contraire, il ne la réalise pas.

Un autre type d’appréciation est l’appréciation de la monnaie. La valeur de la monnaie d’un pays peut s’apprécier ou se déprécier avec le temps par rapport aux autres monnaies. Par exemple, lors de l’instauration de l’euro en 1999, il valait environ 1,17 dollar américain. Au fil du temps, l’euro a augmenté et diminué par rapport au dollar en fonction des conditions

économiques mondiales. Lorsque l’économie américaine a commencé à se désagréger en 2008, l’euro s’est apprécié par rapport au dollar, à 1,60 dollar.

Toutefois, à partir de 2009, l’économie américaine a commencé à se redresser. Tandis que le malaise économique s’installa dans l’ensemble de l’Europe. Par conséquent, le dollar s’est apprécié par rapport à l’euro, l’euro se dépréciant par rapport au dollar.

Appréciation vs amortissement

Certains actifs sont appréciés, tandis que d’autres ont tendance à se déprécier avec le temps. En règle générale, les actifs ayant une durée de vie utile limitée se déprécient plutôt qu’ils ne s’apprécient.

L’immobilier, les actions et les métaux précieux représentent des actifs acquis avec l’espoir que leur valeur sera supérieure à celle du moment de l’achat. En revanche, la valeur des automobiles, des ordinateurs et des équipements physiques diminue progressivement au cours de leur vie.

Un exemple d’appréciation du capital

Un investisseur achète une action au prix de 10 euros et l’action verse un dividende annuel de 1 euro. Ce qui équivaut à un rendement de 10%. Un an plus tard, l’action se négocie à 15 euros par action et l’investisseur a reçu le dividende de 1 euro.

L’investisseur obtient un retour sur investissement de 5 euros à la suite de l’appréciation du capital. En effet, le prix de l’action est passé de 10 euros à une valeur de marché de 15 euros. Ainsi, l’augmentation du cours de l’action a généré en pourcentage un rendement de l’appréciation du capital de 50%. Le revenu du dividende est de 1 euro. Ce qui correspond à un rendement de 10% (par rapport au rendement de dividende initial). Le rendement de l’appréciation du capital, combiné au rendement du dividende, donne un rendement total sur l’action de 6 euros ou 60%.

Un exemple d’appréciation de la monnaie

L’ascension de la Chine sur la scène économique mondiale vient des fluctuations du taux de change de sa monnaie. La monnaie chinoise est le yuan. De 1981 à 1996, le yuan a augmenté de façon constante par rapport au dollar. Il a atteint 8,28 yuans pour un dollar. Ensuite, cette valeur n’a pas bougé jusqu’en 2005. Le dollar est resté relativement fort au cours de cette période. Les entreprises américaines ont délocalisé leur production en Chine. En effet, les coûts de fabrication et la main-d’œuvre revenaient moins cher.

Ainsi, les produits américains sont restés compétitifs sur la scène mondiale. Et l’économie américaine s’est plutôt bien portée. Cependant, en 2005, le yuan a inversé sa tendance et s’est apprécié de 33% par rapport au dollar. En 2019, suite aux tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, le yuan a faibli. La monnaie a atteint son niveau le plus bas depuis plus de 11 ans face au dollar : 7,1655 yuan. Pourquoi cette dépréciation ? Car les États-Unis voulaient augmenter les droits de douane sur les produits chinois. Pékin a ainsi laissé sa monnaie s’affaiblir pour compenser l’impact de la hausse des droits. De plus, une devise faible rend les exportations d’un pays moins chères sur les marchés internationaux. Donc évidemment plus attractives.

Pour conclure, voici les points clés à retenir :

De manière générale, l’appréciation est une augmentation de la valeur d’un actif au fil du temps.

L’appréciation du capital fait référence à une augmentation de la valeur des actifs financiers tels que les actions. Ce qui peut survenir pour des raisons telles que l’amélioration des performances financières de la société.

L’appréciation de la devise désigne l’augmentation de la valeur d’une devise par rapport à une autre sur les marchés des changes.

moyenne de 5 pour 3 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..