airbus-dax-40-dax-30

Airbus sera un poids lourd du DAX 40

D’ici quelques jours le DAX 30 ne sera plus. Il inclura 10 nouveaux membres à partir du 20 septembre pour devenir le DAX 40. Les conditions d’inclusion à l’indice phare allemand seront plus strictes, en réaction au scandale comptable de Wirecard. Le Dax 40 a pour but d’attirer davantage les investisseurs internationaux tout en représentant plus fidèlement l’économie allemande. Airbus (AIR.DE), l’un des plus grands constructeurs mondiaux, a réussi à résister à la pandémie et continue de bénéficier des difficultés de son principal rival, Boeing.

Le constructeur européen d’avions pourrait également faire l’objet d’une attention accrue de la part des investisseurs dans un avenir proche, car il devrait faire son entrée dans l’indice DAX et pourrait représenter 5% de l’indice allemand. Par ailleurs, Airbus a annoncé mercredi dernier avoir reçu une commande de deux A400M en provenance de la République du Kazakhstan, ce qui a attiré l’attention des investisseurs avant son inclusion dans le DAX.

Remaniement du DAX

Airbus (AIR.DE) est l’un des plus grands avionneurs au monde. Le constructeur européen et son rival américain Boeing sont souvent considérés comme ayant un duopole sur le marché des avions de transport de passagers. Si Airbus a réussi à mieux résister à la pandémie que Boeing, il pourrait bientôt attirer encore plus l’attention des investisseurs en raison du remaniement de l’indice DAX. L’indice allemand des valeurs vedettes passera de 30 à 40 membres en septembre. Parmi les autres sociétés, citons la société de technologie médicale Siemens Healthineers (SHL.F), le producteur d’arômes et de parfums Symrise, la société de repas HelloFresh et le groupe de soins de santé Sartorius. L’indice accueillera également Porsche Automotive, le distributeur de produits chimiques Brenntag, le fabricant de vêtements de sport Puma et la société de diagnostic Qiagen. Les critères d’inclusion seront également modifiés, la capitalisation boursière ayant la priorité sur le volume des transactions. Grâce à cela, Airbus – l’une des plus grandes entreprises de la bourse allemande en termes de capitalisation boursière, mais dont le chiffre d’affaires est faible – pourra faire partie de l’indice. L’inclusion dans l’indice stimulera la demande d’actions Airbus de la part des fonds d’investissement qui suivent l’indice, comme par exemple les fonds négociés en bourse.

L’activité reste solide

La pandémie de coronavirus a porté un coup dur au transport aérien et, par conséquent, à la demande d’avions. Airbus a enregistré un résultat net négatif au T1-T3 2020 et une baisse de ses revenus. Toutefois, les choses ont commencé à s’améliorer par la suite, Airbus retrouvant un bénéfice net. Le chiffre d’affaires du T2 2021 a augmenté de 70 % en glissement annuel, mais il reste inférieur aux résultats du T2 2019, avant la pandémie. Les nouvelles commandes ont ralenti pendant la pandémie et au début de l’année 2021, mais semblent également se redresser. Airbus a reçu des commandes pour 96 nouveaux avions à fuselage étroit au deuxième trimestre 2021, le chiffre le plus élevé depuis le premier trimestre 2020. Les commandes nettes d’avions à fuselage large sont devenues positives au T2 2021 pour la première fois depuis le T4 2019. Les livraisons ont atteint 297 avions au cours des six premiers mois de 2021, contre 156 livraisons par Boeing.  Par ailleurs, suite à la commande de deux  A400M, la République du Kazakhstan devient le 9e opérateur de cet appareil de transport militaire polyvalent, après l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Turquie, la Belgique, la Malaisie et le Luxembourg. Le contrat prévoit également des prestations de maintenance et de formation à compter de la livraison du premier exemplaire en 2024.

Si le cœur de métier d’Airbus reste bien orienté, même si les agences aéronautiques commencent à lever les immobilisations d’avions Boeing, Airbus ne cesse de chercher de nouvelles opportunités. La société se développe sur le marché des avions de fret lourds, où elle est distancée par Boeing. Airbus prévoit de commencer les livraisons de ses jets A350F, qui ont une capacité de charge utile de 90 tonnes, en 2025. L’avion consommera 40 % de carburant en moins que les cargos similaires de Boeing et de grandes sociétés de livraison, comme UPS et DHL, ont déjà manifesté leur intérêt.

Mise à jour des prévisions

Grâce à une solide performance commerciale au cours du premier semestre 2021, Airbus a décidé de revoir à la hausse ses prévisions pour l’ensemble de l’année 2021. La société s’attend à ce que 600 avions commerciaux soient livrés tout au long de l’année, signalant qu’elle prévoit des livraisons au second semestre similaires à celles du premier. L’EBIT ajusté devrait atteindre 4 milliards d’euros, tandis que le flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions devrait être positif à hauteur de 2 milliards d’euros.

Point technique 

Airbus évolue dans une tendance haussière régulière depuis les plus bas de mars 2020. L’impulsion haussière la plus récente, lancée en novembre 2020, présente une structure de tendance haussière claire avec des sommets et des creux plus élevés. L’action a récemment effectué un repli depuis les sommets post-pandémie au-dessus de 120€, correspondant au retracement de Fibonacci à 78,6%. La correction a été stoppée légèrement au-dessus de l’EMA de 100 périodes aux alentours du nuages Ichimoku, agissant comme support tout au long de la structure haussière. Le titre a commencé à se redresser par la suite mais a perdu de son élan. Le support le plus proche est à 112€ et correspond à la SSB (bas du nuage Ichimoku). D’un côté, le franchissement du retracement à 78,6% aboutirait à de nouveaux sommets post-pandémiques aux alentours de 130€, un niveau qui n’a pas été revisité depuis le 21 février 2020. De l’autre cotés, une cassure de la SSB (112€) pourrait aboutir à un repli plus profond en direction de la moyenne mobile à 100 jours, qui sera le dernier rempart pour endiguer une éventuelle baisse plus profonde. 

airbus-cours-bourseAirbus (AIR.FR) en données journalières, source : xStation5

Si vous voulez en savoir plus sur le marché des devises et vous former pour adopter des stratégies gagnantes, inscrivez-vous à notre formation en ligne 100% gratuite !

Retrouvez l’indice allemand et l’action Airbus parmi un choix de plus de 20 indices du monde entier et plus de 2000 actions sur la plateforme de trading xStation. Avec XTB investissez sur les Actions et ETF avec 0% de commissions.

Réda Aboutika, Chef analyste XTB France 

Suivez l'actualité bourse,
trading et crypto.

Les infos et conseils à ne pas manquer sur l'investissement et les marchés financiers, chaque semaine dans votre boîte mail.

Nos dernières actus trading