interets-composes-tout-savoir

Tout savoir sur les intérêts composés

Vieillissement de la population, situations professionnelles et carrières de moins en moins linéaires, essor de l’auto-entreprise, période de pandémie, font que près des trois-quarts des français se posent des questions sur leur niveau de vie à la retraite. Une problématique qui est prépondérante dans la conscience des actifs et jeunes retraités.

Si l’on se concentre sur les actifs (personnes encore en emploi), ils sont 53% d’entre eux à épargner pour leur retraite, via les intérêts composés notamment.

Tirer bénéfice des intérêts composés

Dans cette vision, tirer bénéfice des intérêts composés est un excellent moyen de booster et d’optimiser la rentabilité des placements.
En investissant sur un compte titre, un PEA, une assurance-vie ou tout autre support financier, vous percevez des intérêts chaque année. Au fil des années, les intérêts accumulés viennent s’ajouter au capital initial investi. Plus le capital grossit, plus les intérêts qui en découlent augmentent. C’est le principe des intérêts composés. Ils représentent donc un super booster de rentabilité de votre capital. À condition d’en connaître leur fonctionnement, et les bonnes règles à adopter.

Définition des intérêts composés

Au sens économique du terme, les intérêts composés sont des intérêts venant s’ajouter au capital déjà soumis aux intérêts de façon régulière (par période) et continue.

Ce type d’intérêt est utilisé pour la grande majorité des placements financiers.
Il est dit “composé”, car il vient s’ajouter au capital initial. S’ il n’est pas retiré, il vient donc augmenter le capital, et permet ainsi de générer de nouveaux intérêts par la suite sur une base de calcul de capital plus importante.

Cela signifie par exemple que si j’investis 1000€, avec un rendement annuel de 10%, cela représente 100€ d’intérêts à la fin de l’année N.

Si j’intègre ces 100€ au sein de mon capital que je réinvestis par la suite, ils sont considérés comme intérêts composés.
Mon capital d’investissement sera donc de 1100€, en année 2, sur lequel un nouveau rendement sera calculé (1100€ + 10% de rentabilité).

Les intérêts composés sont également appelés intérêts capitalisés.

Différence entre intérêts simples et intérêts composés

L’intérêt composé est donc une notion littéralement antagoniste à celle de l’intérêt simple.
Cette notion d’intérêt simple est plus connue du grand public, et se traduit simplement par le fait que l’intérêt généré n’est pas réinvesti dans le capital initial pour devenir à son tour, porteur d’intérêt.

Calcul des intérêts composés

Le calcul de l’intérêt composé est donc à la fois simple et complexe.
La formule de calcul est la suivante :
Capital final projeté = Capital de départ x (1+Taux de rendement) puissance nombre d’années du placement
Cela se traduit par :

  • le capital initial (montant investi au départ)
  • 1+Taux de rendement (une année plus le rendement – par exemple 10%/an – 1,1%)
  • puissance n correspond au nombre d’années que dure le placement

Prenons un exemple concret. Un investisseur de la team #TradersRentables investit via la stratégie SWINGTRADER PRO, sur du long terme :

  • Capital initial : 5000€
  • Taux de rendement annualisé : 10%
  • Durée du placement : 10 ans

Son placement initial de 5000€ avec un taux annualisé de 10% vaudra 12 968,71€ après 10 ans (pour un intérêt calculé une fois par an).
Ce qui signifie 7 968, 71€ d’intérêts composés générés.

interets-composes

Comment donc profiter des intérêts composés ?

Les intérêts composés améliorent le rendement de vos placements de façon significative.

Pour cela, une recette simple : bien les utiliser et les mettre en pratique pour profiter de l’effet boule de neige !

Les deux leviers à mettre en place sont les suivants :

  • Investissez le plus tôt possible. Plus tôt, vous placez votre capital sur un rendement supérieur à l’inflation (donc hors Livret A notamment). Plus tôt vous augmentez ce dernier grâce aux intérêts capitalisés.
  • Investissez régulièrement une somme identique. Lorsque vous ouvrez un portefeuille long terme, par exemple, sachez qu’il est plus intéressant d’investir une même somme chaque mois par exemple.

Investir sur le long terme et de manière régulière permet de lisser le risque. C’est ce que l’on appelle investir en DCA. Cette stratégie du “Dollar Cost Average” (DCA) est une stratégie d’investissement visant à réduire l’impact de la volatilité, sur l’ensemble de votre portefeuille, dans le temps.

Reprenons l’exemple de notre investisseur :

  • Capital initial : 5000€
  • Taux de rendement annualisé : 10%
  • Durée du placement : 10 ans
  • + : Effort d’épargne mensuel : 150€

Son placement initial de 5000€, plus un versement mensuel de 150€, avec un taux annualisé de 10% vaudra 43 187,35€ après 10 ans (pour un intérêt calculé une fois par an). Ce qui signifie :

  • 5 000€ de capital initial
  • 18 000€ de versement réguliers
  • 20 187,35€ d’intérêts composés générés.

Les erreurs à éviter

Maintenant que vous connaissez les best practices pour investir et profitez des intérêts composés dans leur pleine puissance voici 3 erreurs majeures que font la majorité des particuliers non formés aux bonnes pratiques de l’investissement sur les marchés financiers.

La première consiste au fait de placer leur épargne dans des solutions à faible rendement (ex : le Livret A et ses 1% en 2022). Si vos placements sont ceux-là, alors votre capital ne grossit pas. Même pire, sa valeur se déprécie face à l’inflation plus élevée. Vous serez donc contraint de réallouer une partie de votre budget pour faire bouclier face à cette perte.

Nous avons d’ailleurs rédigé un article sur l’inflation et son impact sur les marchés financiers que nous vous conseillons de lire.

La seconde est la prise de risque non mesurée. Investir sur les marchés financiers comporte des risques. Alors comme tout autres placements financiers, n’investissez que dans ce que je vous connaissez. Si vous développez votre propre portefeuille d’investissement en bourse, investissez dans des actions d’entreprises que vous maîtrisez.

La troisième et dernière erreur concerne votre propre money management. Tenez-vous à votre effort d’épargne. Trouvez votre rythme, tous les mois, tous les trimestres, mais gardez le cap est la chose la plus importante.
Sachez que l’effort d’épargne de manière régulière que vous faites, pour augmenter votre capital, votre rendement, est minime par rapport au bénéfice que vous en tirerez à terme.

Les intérêts composés sont la 8ème merveille du monde. Celui qui le comprend s’enrichit ; celui qui ne le comprend pas, le paie.

Albert Einstein

Intérêts composés et diversification de revenus

En tant qu’investisseur, n’oubliez pas de diversifier vos investissements également pour profiter pleinement de l’effet boule de neige des intérêts composés. Le marché actions, les dividendes, mais aussi les ETF capitalisants (qui conservent dividendes et intérêts naturellement dans la valeur de l’actif) sont autant d’actifs sur lesquels vous pouvez bénéficier des intérêts composés.

Historiquement, il était très difficile de pouvoir bénéficier de l’intérêt composé car impossibilité totale de réinvestir les loyers dans des mètres carrés supplémentaires chaque mois. C’est désormais chose possible avec des plateformes de financement en ligne spécialisées en immobilier comme Bricks par exemple.

Conclusion

La force des intérêts composés permet à l’investisseur de se constituer un capital conséquent tout en partant d’un capital de départ faible. Pour cela, pensez à épargner tôt et à réinjecter les intérêts pour qu’ils fassent eux-mêmes des intérêts plus grands. Épargner de manière régulière et limiter votre prise de risque inconsidérée.

Vous savez maintenant comment profiter pleinement des intérêts composés. Ajoutez à cela une diversification de votre portefeuille et la maîtrise des frais, cela vous permet de vous constituer un portefeuille long terme rentable !

Suivez l'actualité bourse,
trading et crypto.

Les infos et conseils à ne pas manquer sur l'investissement et les marchés financiers, chaque semaine dans votre boîte mail.

Nos dernières actus trading