reprise bourse covid

Six mois après le début de la pandémie et l’effondrement des marchés financiers, la bourse semble reprendre son souffle. Une partie des acteurs du monde de la finance s’attend à une reprise progressive mais toujours imprévisible du marché.

Mars 2020, une très grande partie de la population mondiale restait chez elle pour échapper au COVID-19. Tandis que la finance internationale, affolée par la montée de cas aux États-Unis, entrait dans la tourmente. A Wall Street, l’indice vedette Dow Jones a connu quelques séances noires, s’effondrant de 23%. Tendance encore plus lourde en Europe, où Paris, Francfort, Londres, Milan et même Madrid ont tous chuté d’environ 30% depuis le début de l’année. Quelques longues semaines de latences économiques plus tard, plusieurs États ont déconfiné. Les activités ont peu à peu repris.  C’est la même chose pour les marchés financiers. La bourse a utilisé son second souffle pour que des indices repassent au vert.

Des indicateurs et chiffres plutôt positifs

Les marchés connaissent depuis quelques temps un « rebond en V ». Le meilleur exemple est Wall Street qui, soutenue par la reprise progressive de l’économie, est désormais forte de plusieurs bonnes séries. En juin dernier par exemple, le S&P 500, qui représente tout de même les 500 plus grandes entreprises de la bourse de New York, gagnait 0,32% à 3 065,55 points. Une reprise décrite ainsi par l’investisseur Charles Schwab : « Le marché américain des actions poursuit sur sa lancée et continue de rebondir après son trou d’air de mars. Les investisseurs font preuve d’optimisme quant à la capacité de l’économie à récupérer au fur et à mesure que les Etats autorisent la reprise de l’activité ».

Les indices sont également bons du côté de l’Europe. En Zone Euro, l’indice PMI composite, qui mesure le sentiment de confiance des directeurs des achats des entreprises, est passé de 31,9 en mai à 47,5 en juin. Soit la valeur la plus élevée des 4 mois précédents. En France, l’INSEE anticipe désormais une baisse du PIB de 17% au deuxième trimestre contre 20% auparavant.

Les marchés financiers reprennent donc pas à pas. Portés par les sursauts industriels et économiques internationaux, tout comme les politiques de relance. Mais ce ne sont pas les seuls facteurs à prendre en compte pour expliquer ce rebond positif.

Les découvertes scientifiques : ultimes coups de pouces ?

La phase critique de l’épidémie de Coronavirus semble désormais s’éloigner. Les gens se remettent à sortir et à se rassembler à l’occasion des beaux jours. Pourtant le COVID-19 est toujours là et se diffuse encore. S’il n’est pas vaincu, il faut vivre avec, et les traders l’ont bien compris. Les marchés prennent désormais le virus en compte, tout comme de potentielles découvertes le concernant. Ainsi, porté par des espoirs thérapeutiques, le CAC 40 a repris les 5 000 points à la mi-juillet.

« Il semble que l’optimisme lié aux nouvelles concernant un traitement du Covid-19 ait occulté l’explosion récente des contaminations sur la planète » a d’ailleurs commenté David Madden, analyste pour CMC Markets. Les investisseurs se réjouissaient alors de possibles avancées – concernant un vaccin – annoncées par Gilead ou encore BioNtech.

La prudence reste de mise par rapport à cette reprise progressive du marché

Mais attention aux fausses joies. Malgré ce retour de l’optimisme engendré par cette reprise progressive des marchés, la prudence est tout de même invoquée pour plusieurs acteurs du monde de la finance internationale. Ainsi, pour les stratèges de BNP Paribas Asset Management, la reprise économique post-pandémique ne sera pas aussi rapide que l’anticipe le marché. Elle devrait être certes progressive mais tout aussi lente qu’irrégulière. « Contrairement à la crise de 2008, personne ne pouvait anticiper ce choc exogène. Nous ne nous attendions pas à sortir de notre scénario sur lequel nous communiquons depuis des années pour entrer en récession », déclarait en juin dernier Christophe Moulin lors d’une conférence en ligne. Le responsable de la gestion multi-actifs de la filiale de gestion de la banque française pense à rebond « en U » plutôt qu’en V.

Les experts de BNP Paribas AM ont d’ailleurs agi en conséquence en réduisant leurs expositions aux actifs risqués et en vendant leurs actions américaines et européennes pour des raisons purement tactiques. « Nos indicateurs techniques sur les cycles tactiques étant passés au rouge en juin, nous avons choisi de neutraliser les risques pour une fenêtre de juin à mi-juillet » expliquait-il.

Le contexte récent peut donner des arguments à cette modération. En avril dernier, alors que les bourses mondiales semblaient enfin repartir à la hausse après l’épisode du krach, elles ont de nouveau chuté brutalement. A Paris, le CAC 40a perdu 3,76 %, à 4 353,72 points, l’indice européen Euro Stoxx 50 a baissé de 3,75 % et le FTSE londonien a lâché 3,34 %. Violent retour à la réalité. Esty Dwek, responsable des stratégies de marché de Natixis Investment Managers Solutions, commentait alors : « Les marchés sous-estiment actuellement l’impact de l’arrêt complet de l’activité sur les bénéfices, et en particulier la lenteur de leur reprise. En conséquence, les valorisations pourraient ne pas être aussi bon marché qu’elles le paraissent ».

 

Pour conclure cet article sur la reprise progressive du marché  :

Pour le moment, le virus du COVID-19 est toujours là. Son existence plane encore sur le monde. Il menace toujours les marchés par l’éventualité d’un nouvel arrêt brutal de l’économie. Dans ce contexte particulier et cet horizon imprévisible, les investissements sont plus que jamais méticuleusement calculés. Il n’empêche que la reprise progressive des marchés financiers est belle et bien actée. Depuis le début du mois de juillet, encouragée par les dernières avancées scientifiques et le redémarrage de la plupart des activités. Wall Street et les bourses du monde entier soufflent enfin. En même temps qu’elles croient apercevoir le bout de ce tunnel sinueux.

Si vous souhaitez augmenter vos revenus grâce à la bourse, découvrez notre Nouvelle Formation Trading 100% gratuitepour démarrez et réussir en bourse.

 

moyenne de 5 pour 1 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce aux actions les plus profitables

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et devenez rentier.