Le Slippage est une latence entre le temps de passage d’ordre et celui d’exécution. Que faire si vous en êtes victime lors de séances à forte volatilité?

 

SLIPPAGE ET VOLATILITÉ

Comme nous le disions, le Slippage est un lag, un temps de latence entre l’instant ou vous cliquez sur ordre achat/vente sur la plateforme de votre courtier, et le moment ou celui-ci sera exécuté.

En temps normal, le délai qui s’écoule de votre clic à l’exécution est tout au plus de quelques dizaines de millisecondes. Ce temps dépend de la vitesse de votre ordinateur, de votre connexion, du logiciel de trading, et du système informatique du courtier.

Dans des contextes de séances très volatiles, lors de la publication d’une annonce économique importante, ou lorsque les marchés sont victimes d’un vent de panique, les cas de slippage sont encore plus fréquents, notamment dans le cadre du trading sur indices.

Ce délai d’exécution peut se trouver allongé considérablement de plusieurs secondes, dizaines de secondes, voir plus d’une minute ! Ce qui peut être désastreux et mortel pour votre capital !

Tous les brokers disposent d’un desk, d’un service technique spécial dédié au contrôle des passages d’ordres. En cas de volatilité extrême, le système informatique du courtier peut se retrouver en phase de saturation si une quantité astronomique d’ordres lui parviennent au même instant. Cette saturation du desk engendre alors des délais d’exécution plus ou moins long, voir des bugs de leurs plateformes, c’est à dire que le passage d’ordre, mais également la possibilité de couper une position se retrouve temporairement bloqué.

Ainsi, des ordres limites, des ordres stops vendeurs/acheteurs, ou des ordres au marché peuvent se déclencher bien plus loin que prévu.

 

EXEMPLES

Cas n°1 :
Vous tradez l’indice Dax 30, l’indice est à 12100, vous souhaitez acheter l’indice et cliquez à 12100. Vous remarquez de la latence sur la plateforme, une bougie rapide survient en un instant. Pas de chance votre ordre est exécuté à 12110, soit 10 points au dessus.

Cas n°2 :
Vous êtes en achat à 12100, votre stop loss est à 12070. Soudain le marché dégringole, votre stop est traversé est exécuté à 12050, soit 20 points de trop.

Cas n°3 :

Vous avez acheté à 12100, le marché explose à la hausse à 12160, vous cliquez pour sortir à 12160 et malheureusement, la volatilité fait retomber le marché. Pas de chance, la plateforme lag, et votre sortie n’est effectuée qu’à 12120. Ici, sur vos 60 points de gains, cela représente 40 points de gains perdus.

Dans ces trois exemples, le trader est victime d’une latence anormale de la part de la plateforme. Latence qui peut être empirée par les performances de son propre ordinateur ou de sa connexion.

 

QUE PEUT-ON FAIRE DANS CES CAS LÀ ?

Un slippage ou une latence de quelques millisecondes reste normal. D’ailleurs, la plupart des courtiers mettent en garde leurs clients contre les risques de slippage. Cependant, des délais d’exécutions de plusieurs dizaines de secondes, voir de plus d’une minute est totalement anormal et témoigne d’une défaillance des systèmes du courtier.

Dans des cas comme ceux-ci, il est possible de négocier un dédommagement partiel ou total auprès de votre courtier.

Si vous êtes victime d’un slippage ayant engendré des pertes latentes importantes, n’hésitez pas à contacter le service client du courtier. Celui-ci vous demandera de lui fournir par mail un numéro correspondant au ticket d’ordre. Vous retrouverez le ticket d’ordre sur votre plateforme dans l’historique de position (quelque soit le courtier ou le logiciel).

Expliquez alors votre cas, indiquez le numéro d’ordre en question. Si l’anomalie survient lorsque vous êtes devant vos écrans, n’hésitez pas à prendre des photos et des captures d’écrans afin de les joindre à votre mail de réclamation. Au plus il y aura d’éléments en votre faveur, au plus vous aurez de points favorables pour négocier un dédommagement.

Le desk de votre courtier garde en mémoire l’instant précis de votre point d’entrée et de sortie. Une fois le ticket d’ordre en sa possession, le service technique sera capable d’établir la quantité de points perdu à cause de la latence et ainsi calculer l’argent perdu, proportionnellement à la taille de lot.

Attention, tous les courtiers ne vous proposerons pas forcément de dédommagement. Tout dépend de leurs politiques. Cependant, si le courtier n’est pas trop malhonnête, il sera possible en négociant avec l’intermédiaire, d’obtenir gain de cause, et remboursement partiel ou total.

Attention également dans des séances très volatiles à bien paramétrer stop loss et take profit. En effet, si vous êtes victimes d’une perte très importante de capital du à un mouvement de marché tandis que le logiciel est en phase de latence, voir de crash, il sera impossible d’obtenir un quelconque remboursement. Si par défaut il n’y avait aucun stop loss configuré sur la position. Le courtier se retournera alors contre vous en cas de plainte de votre part.

 

CONCLUSION

Veillez donc en période de forte volatilité à bien programmer stop loss et take profit, prendre des captures d’écrans en cas de bug de la plateforme, vous munir de votre ticket d’ordre et contacter le service client du courtier.

Gardez en tête que tous les courtiers ne vous proposerons pas de vous rembourser en cas de réclamation de votre part, il faudra parfois négocier.

Et enfin prenez votre mal en patience, étant donné le nombre de réclamations, il se peut que votre remboursement ne soit traité que sous plusieurs jours.

 

Retrouvez-nous sur Instagram ou Facebook et rejoignez la communauté de #TradersRentables

moyenne de 5 pour 3 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..