Dans le monde du trading, vous entendrez presque tous les jours le terme « bull market ». Il est utilisé pour décrire un marché haussier. Ainsi, un marché haussier, c’est quand le prix d’un investissement augmente sur une longue période. Cette expression est couramment utilisée pour décrire des titres, tels que des actions, des obligations et des produits de base. Mais les marchés haussiers peuvent également se produire dans d’autres investissements, tels que l’immobilier. Étant donné que l’orientation du marché est une force majeure affectant votre portefeuille, il est important que vous sachiez exactement ce que signifie ce terme. Dans cet article, nous vous donnons les clés pour comprendre ce qu’est le « bull market ».

Le bull market : définition

Le bull market est tout simplement un marché haussier. En d’autres termes, c’est un marché financier où les prix sont en hausse ou devraient augmenter. Le terme « bull market » est le plus souvent utilisé pour désigner le marché boursier. Mais il peut s’appliquer à tout ce qui est échangé, comme les obligations, les devises et les produits de base. Mais aussi l’immobilier. Ainsi, le terme bull market est généralement réservé à des périodes prolongées au cours desquelles une grande partie du prix des titres augmente. Les marchés haussiers ont tendance à durer des mois, voire des années.

Comprendre les marchés haussiers

Les marchés haussiers sont caractérisés par l’optimisme, la confiance des investisseurs et l’attente de résultats solides pendant de longues périodes. Il est difficile de prédire de manière cohérente quand les tendances du marché pourraient changer. En réalité, une partie de la difficulté provient de données incontrôlables. Ainsi, les effets psychologiques et la spéculation peuvent parfois jouer un rôle important sur les marchés. Aucune métrique spécifique et universelle ne permet d’identifier un marché haussier. Les marchés haussiers étant difficiles à prédire, les analystes ne peuvent généralement reconnaître ce phénomène qu’après son apparition. Par exemple, l’histoire récente a été marquée par un marché haussier notable entre 2003 et 2007. Au cours de cette période, le S&P 500 a augmenté considérablement après une baisse antérieure. Puis avec l’entrée en vigueur de la crise financière de 2008, le marché haussier a encore fortement reculé.

Caractéristiques d’un marché haussier

Les marchés haussiers ont généralement lieu lorsque l’économie se renforce ou lorsqu’elle est déjà forte. Ils tendent à se produire parallèlement à un produit intérieur brut (PIB) fort et à une baisse du chômage. De plus, ils coïncident souvent avec une augmentation des bénéfices des entreprises. La confiance des investisseurs a également tendance à monter pendant une période de marché haussier. Ainsi, la demande globale pour les actions est positive, de même que le ton général du marché. En outre, il y a une augmentation générale du volume des introductions en bourse sur les marchés haussiers.

Certains facteurs ci-dessus sont plus facilement quantifiables que d’autres. Bien que les bénéfices et le chômage des entreprises soient quantifiables, il peut être plus difficile d’évaluer le ton général du marché, par exemple. En parallèle, l’offre et la demande de valeurs mobilières basculent. En effet, l’offre est faible alors que la demande est forte. Les investisseurs sont désireux d’acheter des titres, alors que peu d’entre eux seront disposés à vendre. De plus, dans un marché haussier, les investisseurs sont plus disposés à participer au marché afin de réaliser des bénéfices.

Les investisseurs qui souhaitent profiter d’un marché haussier doivent acheter tôt. Pourquoi ? Pour pouvoir profiter de la hausse des prix et les vendre lorsqu’ils ont atteint leur apogée. Bien qu’il soit difficile de déterminer quand le creux et le pic auront lieu, la plupart des pertes sont minimes. Et elles sont généralement temporaires. Nous examinons ci-dessous plusieurs stratégies importantes utilisées par les investisseurs en période de marché haussier. Cependant, étant donné qu’il est difficile d’évaluer l’état actuel du marché, ces stratégies comportent également un certain degré de risque.

Comment profiter d’un marché haussier

La stratégie du Buy and Hold :

L’une des stratégies les plus élémentaires en matière d’investissement consiste à acheter un titre en particulier et à le conserver. Éventuellement pour le vendre ultérieurement. Cette stratégie implique nécessairement la confiance de l’investisseur. En effet, pourquoi conserver un titre à moins que son prix ne monte ? Pour cette raison, l’optimisme associé aux marchés haussiers contribue à alimenter l’approche « buy and hold »

La stratégie du retracement :

Un retracement est une brève période au cours de laquelle la tendance générale du prix d’un titre est inversée. Même pendant un marché haussier, il est peu probable que les cours des actions ne fassent que monter. Au contraire, il y aura probablement des périodes plus courtes durant lesquelles de faibles creux se produiront. Même si la tendance générale se poursuit à la hausse. Certains investisseurs surveillent les retracements dans un marché haussier et achètent pendant ces périodes. L’idée sous-jacente à cette stratégie est que, en supposant que le marché haussier se maintienne, le prix du titre en question remontera rapidement. Offrant ainsi rétroactivement à l’investisseur un prix d’achat réduit.

La stratégie du « swing trading » :

Peut-être que la manière la plus agressive de tirer parti d’un marché haussier est le processus connu sous le nom de « swing trading ». Les investisseurs utilisant cette stratégie jouent un rôle très actif. Ils font appel à des techniques de vente à découvert et autres pour tenter d’obtenir un maximum de gains. Et ce, lorsque les changements se produisent dans le contexte d’un marché haussier plus important.

Bull market vs Bear market

L’opposé du bull market est le bear market, caractérisé par une chute des prix et généralement plongé dans le pessimisme. Il y a une croyance répandue au sujet de l’origine de ces termes. Elle proviendrait de la façon dont ces animaux attaquent leurs adversaires. En effet, un taureau pousse ses cornes vers le haut. Tandis qu’un ours balaie ses pattes vers le bas. Ces actions sont des métaphores pour le mouvement d’un marché. Si la tendance est à la hausse, c’est un marché haussier. Si la tendance est à la baisse, c’est un marché baissier.

Les marchés haussiers et baissiers coïncident souvent avec le cycle économique. Ce cycle comprend quatre phases : expansion, pointe, contraction et creux. L’apparition d’un marché haussier est souvent un indicateur avancé de l’expansion économique. L’opinion publique à l’égard de la conjoncture économique future influe sur les cours des actions. Si elle est positive, le marché monte souvent. Et ce avant même que des mesures économiques plus vastes ne commencent à redresser la situation. De même, les marchés baissiers se sont généralement installés avant que la contraction économique ne s’installe. 

Les points clés à retenir sont les suivants

Un marché haussier est une période de temps où le prix d’un actif ou d’un titre augmente continuellement.
La définition communément acceptée du marché haussier est celle où les cours des actions augmentent de 20% après deux baisses de 20% chacune.
Les traders ont recours à diverses stratégies, telles que l’achat et la détention accrus et le retracement, pour tirer profit des marchés haussiers.

Si vous souhaitez rejoindre notre communauté de traders rentables, rendez-vous sur notre page Facebook !

moyenne de 5 pour 2 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..