revolut trading

L’application fintech britannique Revolut qui avait pour ambition de concurrencer les banques traditionnelles connaît depuis six ans une hyper croissance. Alors que la startup cherche à diversifier ses offres et services pour élargir son public, nous nous penchons sur sa toute dernière fonctionnalité : le trading. 

« Changez de l’argent sans frais cachés. Achetez des crypto-monnaies, de l’or et des actions à partir de 1 $ ». Telle est désormais la promesse de Revolut, une fintech britannique qui a explosé en 2018. Fondée en 2014 par les hommes d’affaires d’origine russe Nikolay Storonsly et Vladyslav Yatsenko, elle est rapidement devenue le porte étendard des néo-banques. Celles-ci concurrencent les établissements traditionnels, qui ont souvent du mal à embrasser pleinement les défis actuels du numérique. La croissance de l’entreprise est colossale. Alors qu’elle obtenait une licence bancaire il y a deux ans en Lituanie et s’ouvrait alors à ses premiers clients, elle en compte désormais 12 millions.

Comment Revolut a réussi à se démarquer ?

D’abord, elle propose des conditions d’éligibilité beaucoup plus souples. Il suffit d’avoir 18 ans, et posséder un téléphone : pas de conditions de revenus, de frais additionnels ou de rendez-vous en agence avec une tonne de justificatifs. Revolut se veut effectivement comme une ode à la mobilité. Les utilisateurs peuvent donc retirer de la monnaie d’une devise étrangère (hors Euro) sans frais cachés, mais aussi payer sans limites et sans plafond dans plus de 150 devises dans le monde. Nikolay Storonsky racontait ainsi l’histoire de la création de son application : “L’idée de Revolut m’est venue il y a quelques années. Alors que je voyageais souvent, j’étais prélevé des centaines d’euros en frais de commissions, ce que je ne trouvais pas acceptable. J’ai décidé de créer moi-même une solution”.

Revolut, dont l’application est disponible gratuitement sur Android et IOS (la société a capitalisé sur un modèle freemium pour construire sa base de clients), cherche donc l’ergonomie et la simplicité. Grâce à l’Open Banking, l’utilisateur peut centraliser tous ses comptes bancaires et donc toutes ses finances. Et le « Coffre personnel » permet de gérer ses dépenses en fonction d’objectifs précis (acheter une voiture, une télévision etc.). 

Du trading sur les marchés américains à des prix imbattables

L’application britannique ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour attirer toujours plus de clients elle diversifie ses offres et se tourne notamment vers le monde de l’investissement. Il est donc désormais possible d’acheter des crypto-monnaies, de l’or et même des actions. Revolut parle de « trading gratuit ». Cette appellation peut se nuancer, car la fonctionnalité n’est disponible que pour les clients prenium Metal qui payent un abonnement de 13,99 euros. Mais ils disposent en contrepartie de 100 trades gratuits par mois. L’objectif est toujours d’enlever au client tout sentiment de barrière. En effet, le service – intégré à l’application mobile – permet de passer des ordres d’achat d’actions en temps réel et sans commissions. 

Cette fonction de négociation d’actions permet aux utilisateurs britanniques et européens d’acheter et de vendre des actions de sociétés ouvertes. Début août, la firme a présenté cette nouvelle offre. L’idée novatrice est que, dans une quête d’accessibilité toujours plus grande, l’application permet à l’utilisateur d’acheter des fractions d’actions. Par exemple, vous pouvez aussi bien acheter 100, 47 ou même 1€ de l’action d’Amazon qui s’échange à plus de 1 800 $. Les clients peuvent désormais investir aussi peu dans plus de 300 actions cotées à la Bourse de New York et au Nasdaq avec les cotations en temps réel. D’autres actions devraient rapidement s’ajouter (notamment anglaises et européennes), mais également des fonds négociés en bourse (TFE). Quant aux droits de garde annuels pour votre portefeuille, ils sont de 0,01 %. 

Investir grâce à un compte épargne individuel

La grande nouveauté est aussi la possibilité d’investir par l’intermédiaire d’un compte d’épargne individuel. Nik Storonsky, fondateur et PDG de Revolut, expliquait ainsi ce choix : “Le commerce des actions a été fermé aux particuliers pendant beaucoup trop longtemps. Avec le lancement de Revolut Trading, ce ne sera plus le cas. Nos clients pourront effectuer des transactions instantanées, sans commission, le tout depuis notre application. C’est une nouvelle étape dans notre mission de construire un guichet financier unique.”

Petite nuance : chaque investissement ne peut – pour le moment – pas dépasser le plafond de 1 000€. Vous pouvez donc faire trois achats de 1 000€ sur la même action mais pas un seul de 3 000€. Si vous dépassez cette limite, il faudra payer des frais supplémentaires. Quant aux heures d’ouvertures, celles de Revolut Trading se calquent pour l’instant celles du marché Américain. Comprenez de 9h30 à 16h00 et donc de 15h30 à 22h00 en France. Il faut donc être malin et ne pas se faire avoir par les changements d’heures (été/hiver) qui ne sont pas les mêmes en fonction du côté de l’Atlantique où on se trouve.

La proposition de Revolut Trading semble donc en tout point alléchante, mais il faut se méfier du piège des taxes et taux de change. Le trading sur les actions américaines se voit en effet imposé des taxes obligatoires (la TAF, celle de la SEC etc.). De plus, en dehors du cadre du PEA, les plus-values sont soumises à l’impôt sur les revenus, il faut savoir en mesurer l’impact. Quant au taux de change, si celui-ci évolue, l’utilisateur peut gagner ou perdre de l’argent. 

Pour conclure cet article sur « Revolut » :

En résumé, Revolut a mis un grand coup de pieds dans la fourmilière qu’est l’univers bancaire et financier. La figure de proue des néo-banques a su tirer son épingle du jeu depuis plusieurs années. L’appli fintech s’adresse avant tout aux grands voyageurs qui paient régulièrement dans de nombreuses devises étrangères. Toujours en quête d’innovation, l’entreprise britannique impressionne par son offre Trading aux contraintes étonnamment faibles, qui devraient inspirer ses concurrents dans les mois/années à venir. Cette fonctionnalité nouvelle démocratise la pratique du trading certes, mais s’adresse uniquement aux traders relativement avertis, conscients des risques financiers qu’ils prennent et qui n’y perdront pas trop en taxes et impôts. Revolut ne cesse de croître, que ce soit sur les marchés français ou Outre-Atlantique. Son but est d’attirer 100 millions de clients d’ici cinq ans.

Retrouvez-nous sur Instagram ou Facebook et rejoignez la communauté de #TradersRentables
Si vous souhaitez vous lancer dans le trading découvrez notre pack starter !

moyenne de 5 pour 4 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..