L’un des mystères les plus persistants du Bitcoin est celui de l’identité de son fondateur, Satoshi Nakamoto. On sait peu de choses sur lui. Il a essentiellement disparu après la publication du livre blanc sur le Bitcoin. Nous savons que tout le code qui a créé le Bitcoin provient de Satoshi Nakamoto, mais c’est à peu près tout ce que nous savons. En réalité, Satoshi Nakamoto n’a pas travaillé seul sur le lancement du Bitcoin et l’importance de ce mystérieux individu pour l’écosystème de la première crypto-monnaie va au-delà du simple fait d’être fondateur. Il est fréquemment évoqué dans les discussions relatives au développement futur du Bitcoin. Il détient également une grande réserve de sa crypto-monnaie d’une valeur de 5,8 milliards de dollars, selon un article du magazine « Time ». Voici donc trois personnes qui pourraient être Satoshi Nakamoto !

Dorian Nakamoto

Ce fut, peut-être, la révélation la plus médiatisée concernant le fondateur du Bitcoin. En effet, Dorian Prentice Satoshi Nakamoto a été présenté comme étant Satoshi Nakamoto par « Newsweek » dans un article de mars 2014. La publication de l’article a provoqué un mini séisme dans la crypto et la communauté technologique au sens large, car c’était la première fois qu’un média grand public tentait de découvrir l’identité du créateur du Bitcoin.

« Newsweek » a avancé plusieurs similitudes entre Satoshi et Dorian Nakamoto. Par exemple, les deux étaient censés avoir des tendances libertaires et un lien avec le Japon. L’auteur de l’article, Leah McGrath Goodman a également affirmé que Nakamoto lui avait dit qu’il n’était « plus » impliqué dans le Bitcoin et qu’il l’avait «remis » à d’autres personnes. Dorian Nakamoto a par la suite nié la citation et affirmé qu’il avait mal compris la question. Il pensait que le journaliste de « Newsweek » lui posait des questions sur ses précédents travaux avec Citibank.

Mais la plus grande erreur du magazine a été de publier une photo de la maison de Dorian Nakamoto comme l’ont souligné plusieurs experts en sécurité, une recherche rapide d’images sur Internet a facilement révélé son emplacement exact. Bien qu’ils ne croyaient pas que Dorian Nakamoto était le fondateur de Bitcoin, la communauté crypto était consternée dès lors que le magazine ait divulgué ses coordonnées.

Pourtant, tout ce cirque médiatique n’a pas été sans profit pour Dorian Nakamoto. Un fonds mis en place pour lui a permis de collecter 67 bitcoins. Le fonds était une
façon pour la communauté Bitcoin de lui dire merci.

Craig Wright

La plupart des individus soupçonnés d’être Satoshi Nakamoto ont démenti l’information ou sont restés silencieux. Cela n’a pas été le cas de Craig Wright. Cet autre candidat potentiel à être Satoshi Nakamoto est un universitaire australien, expert en génie informatique et entrepreneur. Ainsi, Craig Wright a été présenté au monde lors d’une conférence des investisseurs Bitcoin à Las Vegas en 2015. Interrogé sur ses références, il a énuméré ses diplômes y compris un Master en statistiques et deux doctorats. Il a également déclaré qu’il était impliqué dans le Bitcoin depuis longtemps, mais qu’il « gardait la tête baissée ». Par la suite, le magazine « Wired » a écrit une histoire mettant en vedette Wright en affirmant que c’étaient « les preuves les plus solides à ce jour de la véritable identité de Satoshi Nakamoto ».

Ces preuves consistaient en des similitudes dans les horodatages des entrées de blog de Nakamoto et du blog de Wright mais aussi des fuites d’e-mails et de la correspondance avec l’avocat de Craig Wright qui faisaient référence à un « grand livre distribué en P2P ».

Au début du mois de novembre 2015, « Gizmodo » a reçu un e-mail anonyme d’un individu indiquant que non seulement il savait que Craig Wright était le créateur de Bitcoin, mais qu’il avait également travaillé pour lui. Le 9 décembre 2015, quelques heures après que « Wired » ait certifié que Wright était bien Nakamoto, la police fédérale australienne a fait une descente chez lui et a ensuite déclaré que cela « n’avait aucun rapport avec les récents reportages des médias concernant la monnaie numérique Bitcoin ».

Des preuves qui n’ont pas convaincu.
À première vue, les preuves semblaient solides mais des articles ultérieurs ont mis en doute leur véracité. Par exemple, l’un des articles a remis en question la validité des horodatages sur le blog de Craig Wright. Lentement, mais sûrement, des preuves et des faits qui ont démonté tous les arguments qui sont apparus. Même le cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, qui est par ailleurs réticent à l’égard de la politique dans le monde des crypto-monnaies s’est opposé à Craig Wright en tant que Satoshi Nakamoto.

Craig Wright reste imperturbable devant la critique mais il a attiré l’attention des médias pour se tailler un rôle de premier plan au sein de la communauté cryptographique. Il travaille actuellement sur le Bitcoin Cash, une fourchette du Bitcoin. Il est également scientifique en chef chez nChain, une startup qui développe un concurrent pour le Bitcoin d’origine.

Nick Szabo

Comme nous pouvons le voir, plusieurs individus potentiels sont soupçonnés d’être le mystérieux créateur de Bitcoin, mais l’une des premières suggestions a été Nick Szabo, ingénieur en informatique et juriste. C’est un passionné de monnaie décentralisée qui a publié un article sur le « Bit Gold », le précurseur de la première crypto-monnaie. Ainsi, il a décrit « un protocole par lequel des bits coûteux et non modifiables pourraient être créés en ligne avec une dépendance minimale vis-à-vis de tiers de confiance ». Par ailleurs, c’est aussi lui qui a inventé les contrats intelligents.

Plusieurs blogs et un auteur de livre ont suggéré que l’étendue des connaissances de Szabo en faisait un candidat approprié pour être Satoshi Nakamoto. En effectuant une analyse textuelle inversée, le chercheur Skye Gray a trouvé des preuves. Selon lui, des dizaines de phrases reliaient le style d’écriture de Szabo à celui du livre blanc original du Bitcoin. Cette preuve n’est cependant que circonstancielle, et Szabo a nié à plusieurs reprises qu’il est le créateur de Bitcoin.

Malgré tous les dénis, la recherche sur la façon dont le livre blanc du Bitcoin a été écrit montre des similitudes remarquables entre son texte et la façon dont Szabo écrit. L’une des choses les plus curieuses est que Satoshi Nakamoto a fait de nombreuses références à des idées qui avaient été utilisées par « Bit Gold », mais sans parler directement de « Bit Gold ».

Pour conclure cet article sur l’inventeur du Bitcoin Satoshi Nakamoto

La communauté Bitcoin sera obligée de coexister avec l’énigme qu’est Satoshi Nakamoto, qu’elle le veuille ou non. Satoshi Nakamoto pourrait montrer qui il est mais convaincre toute la communauté cryptographique sera un énorme défi. Même si un Satoshi plausible se manifestait, ils devraient probablement faire face aux doutes persistants de la communauté cryptographique et aux difficultés indicibles de la structure du pouvoir mondial. Le raid sur Craig Wright n’est qu’un petit avant-goût du marasme juridique auquel le vrai Satoshi Nakamoto se trouverait confronté. En fin de compte, l’identification du créateur de Bitcoin peut être dangereuse pour lui. Son silence complet depuis le printemps 2011 signifie qu’il est probable que nous n’entendrons plus jamais parler de lui. Néanmoins, le Bitcoin continuera d’exister malgré ce mystère.

Retrouvez-nous sur Instagram ou Facebook et rejoignez la communauté de #TradersRentables

moyenne de 5 pour 1 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..