Considéré comme l’un des meilleurs traders du monde, John Paulson est doté d’un flair hors du commun. Surnommé « le Sultan de Wall Street », il est vu comme le cador des hedge funds. En effet, en 2007, alors que le monde est en pleine crise financière et que la Grande Récession frappe les marchés boursiers, John Paulson a parié contre les plus grandes banques anglo-saxonnes. Dirigeant du fond de gestion alternative « Paulson & Co » basé à New York, ce trader que Donald Trump s’arrache est devenu milliardaire lors de la crise des subprimes. Zoom sur un homme qui a su écouter son intuition et anticiper des crises mondiales !

John Paulson, le trader à l’intuition qui vaut des milliards

John Alfred Paulson de son nom complet est né le 14 décembre 1955 dans le Queens à New York, d’un père équatorien et d’une mère lituano-roumaine. Il est issu de la classe moyenne américaine. Il faut croire que les bonnes fées se sont penchées sur son berceau, puisqu’il est doté d’une intelligence exceptionnelle mais aussi d’une sacrée intuition. En effet, John Paulson a suivi sa scolarité dans des écoles publiques, le petit génie a toujours fait partie des classes pour les enfants « doués ». En 1973, il entre à l’université de New York. L’étudiant obtient son Bachelor en finance avec mention « très bien« . La même année, l’élève brillant entre à la Harvard Business School et obtient son MBA en administration des affaires en tant que « Baker Scholar ». Un titre qui le distingue comme l’un des trois meilleurs étudiants de sa classe.

Un talent qui impressionne 

Après avoir terminé ses études, John Paulson démarre sa carrière dans l’un des plus grands cabinets de conseils en management : Le Boston Consulting Group. En 1984, il se tourne vers le secteur bancaire et entre à la Bear Stern. Cette banque n’existe plus aujourd’hui, mais John Paulson alors manager du département des fusions et acquisitions y fait grande impression. En effet, ses spéculations sur les hausses et les baisses des taux hypothécaires ont impressionné ses collègues et sa hiérarchie.

Milliardaire du jour au lendemain 

En 1994, John Paulson décide de créer son propre fond de hedge funds baptisé Paulson&Co. Le jeune entrepreneur démarre avec deux millions de dollars en actifs et un seul employé. Mais c’est sans compter sur son exceptionnelle intuition qui lui a fait gagner des milliards, dix ans plus tard, lors de la crise des subprimes. En écoutant son instinct, John Paulson réalise le plus gros profit de l’histoire de transactions financière. Le businessman fait gagner quinze milliards de dollars à ses fonds. John Paulson devient donc milliardaire du jour au lendemain, grâce à son intuition.

Le trading, une histoire de famille

Sa passion pour le trading lui viendrait de son grand-père Arthur Boklan. Ce dernier était banquier dans une entreprise de Wall Street lors du krach boursier de 1929. Il aurait apparemment prospérer alors que la crise frappait de plein fouet le monde entier. Cela nous rappelle étrangement quelqu’un, à croire que l’histoire familiale se répète.

« Le Sultan de Wall Street » qui transforme la crise en or

John Paulson est de toute évidence un homme qui a du flair. Spéculateur aguerri, il est connu pour avoir fait fortune en pariant sur l’effondrement du marché immobilier américain et des crédits hypothécaires à risques en 2008. Il a créé quatre fonds spéculatifs destinés à couvrir les défaillances de ces titres hypothécaires. Un de ces fonds, le Credit Opportunities a été ouvert en 2007 avec 130 millions de dollars. Un an plus tard, le fonds affichait une valeur de 3,2 milliards de dollars. On peut dire que Paulson sait multiplier l’argent. Ce dernier a d’ailleurs été récompensé pour sa capacité à prédire et anticiper les mouvements du marché. On pourrait le voir comme l’extra lucide du monde de la finance.

Mais John Paulson ne s’est pas arrêté à la spéculation et l’anticipation pour développer sa fortune. Il a choisi d’investir dans l’or. Alors que son homologue Warren Buffet ne croit pas du tout en l’or et a déclaré « si vous conservez une once d’or pour l’éternité, vous aurez toujours une once à la fin », John Paulson a démontré le contraire. Il est vrai que l’or est une valeur refuge. Investir dans l’or physique ne peut pas vous faire perdre de grosses sommes d’argent. Cela permet de conservez la valeur investie, puisque l’or est un moyen sûr de préserver ses économies et sa richesse.

Mais Paulson sait faire des miracles. Il ne fait pas que multiplier l’argent lors de crises économiques. Il sait aussi multiplier l’argent en misant sur l’or. John Paulson demeure l’un des principaux actionnaires de l’ETF aurifère SPDR Gold Shares. En misant sur l’once d’or, cela lui a rapporté quelques milliards. De 2009 à 2010, ces fonds spéculatifs qui ont joué à fond la carte de l’or lui ont permis de battre ses propres records. L’homme d’affaire gagna près de cinq  milliards de dollars en 2010. Malgré les cours de l’or fluctuant, John Paulson garde la foi dans ce métal précieux. Encore une intuition qui ne lui fait pas défaut !

Un rôle de conseiller auprès de Donald Trump

Comme on vous l’a dit, John Paulson doit sa célébrité et une bonne part de sa fortune à la crise des subprimes. Il est depuis devenu une valeur sûre pour tous les investisseurs et gage de confiance. Donald Trump qui connait très bien le monde financier s’est offert les service de Paulson. Lors de l’élection présidentielle américaine de 2016, Paulson a fait les gros titres en étant l’un des premiers citoyens de Wall Street à soutenir le candidat Trump. John Paulson a contribué à façonner le programme économique de Trump et a souvent exprimé son optimisme quant aux politiques de son administration. Il a récemment déclaré « Je pense d’abord que la réforme de l’impôt sur les sociétés était une nécessité et un avantage considérable pour l’économie américaine. Je pense que nous en réaliserons les avantages pendant de nombreuses années ».

D’ailleurs John Paulson a aussi estimé en début d’année que le président Donald Trump avait accompli beaucoup de projets depuis son entrée en fonction. Il reste donc un partisan du républicain et un soutien de taille. Il a déclaré « De manière générale, j’ai été plutôt favorable aux politiques qu’il a suivies et, vous savez, je le soutiendrais de nouveau s’il se présentait à la présidence. »

Sachez que Donald Trump ne fait pas que s’adjoindre les conseils de John Paulson. Il a également investi personnellement dans le hedge funds de ce dernier. Donald Trump a la critique facile, ça on le sait déjà, mais on ne peut lui enlever le fait qu’il sait où placer son argent.

Un des meilleurs traders mondiaux 

Classé parmi les meilleurs traders mondiaux, John Paulson est donc devenu une valeur sûre pour le conseil en investissement. Aujourd’hui avec 36 milliards de dollars d’actifs en gestion, son fonds se situe au troisième rang mondial des fonds spéculatifs. Les grands de ce monde ne s’y sont pas trompés en lui confiant leur argent. Actuellement, John Paulson réfléchit à prendre sa retraite. Il décidera d’ici deux ans s’il ferme son hedge funds pour le transformer en société d’investissement familiale ou pas.

Si vous aussi vous voulez suivre les pas de John Paulson, découvrez notre PACK STARTER pour apprendre et réussir en bourse, tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé 

moyenne de 5 pour 3 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..