Les matières premières sont les matières extraites de ressources naturelles. Depuis quelques années, le prix de ces matières premières reste très abordable, à quelques exceptions près. Pour l’argent, l’or, le bois, le pétrole, ou encore les matières premières agricoles (blé, café, cacao, soja) les possibilités d’investissement sont multiples. La production et la consommation des matières premières dépendent de différents facteurs comme le climat, la consommation, les facteurs économiques. Ces matières premières sont négociées en grande quantité et leurs cours est sujet à une volatilité importante. Mais bien que leurs cours soient fluctuants, le rendement sur ces investissements est intéressant. On vous explique pourquoi et comment investir dans les matières premières.

Raison 1 : notre besoin de matières premières

Le marché des matières premières ou « commodities » est soumis à la loi la plus fondamentale du secteur économique : l’offre et la demande. C’est un marché très aléatoire qui dépend de très nombreux facteurs. Les bonnes ou les mauvaises récoltes  vont avoir une influence sur le prix des matières premières agricoles. La découverte de gisements plus ou moins importants va avoir une influence sur le prix des matières premières fossiles et sur le métal. Des facteurs humains peuvent aussi avoir une incidence sur le cours des matières premières.

Ceci explique pourquoi le prix des matières premières comme le pétrole, les métaux et les produits agricoles sont soumis à des variations cycliques. Les producteurs ont du mal à trouver un équilibre entre surproduction et sous production. Ils se trompent donc souvent dans leurs estimations des offres proposées. Les prix sont extrêmement sensibles aux changements (même les plus minimes) entre l’offre et la demande. L’équilibre entre les deux est donc instable. Le marché des matières premières est soumis à une éternelle fluctuation et est très volatile.

Un cours inévitablement cyclique

Mais depuis 2016, les cours des matières premières ont connu une augmentation quasi-généralisée. Le pétrole a ainsi connu une hausse de 70 %. Le gaz naturel a augmenté de 21 %. Des métaux comme l’acier ont connu une hausse de 110 % en 2018 avant de retomber.

L’or, l’argent et l’aluminium ont aussi connu des hausses significatives de leurs cours (entre 14% et 23%). Le bilan est quant à lui un peu plus mitigé pour les produits agricoles. Le cacao a connu une baisse allant jusqu’à -22%, le sucre une baisse de -13%.

Le riz en revanche se porte bien et connaît des augmentations cycliques qui permettent de faire des gains intéressants. Malgré cette volatilité, il faut retenir que le cours des matières premières est inévitablement cyclique. Et surtout, les matières premières sont nécessaires. Donc, le prix des matières premières qui a baissé hier augmentera de nouveau dans le futur. C’est une règle imparable. A un moment ou un autre, vous pourrez revendre vos matières premières au prix le plus élevé et donc faire une plus value.

Raison 2 : Diversifier votre portefeuille

Longtemps réservé aux professionnels, le marché des matières premières est  aujourd’hui accessible à tous au travers de multiples institutions financières. Vous pouvez participer au marché de différentes façons. Premièrement, vous pouvez investir directement dans les matières premières en faisant des petits achats de lingots ou de pièces d’or.

Deuxièmement, vous pouvez investir dans les options et les « futures ». Vous n’investissez pas directement dans les matières premières, mais vous investissez sur un contrat. Ceci vous permet d’acheter des contrats où les quantités et le prix des matières premières vendues sont fixés d’avance.

Troisièmement, vous pouvez observez les marchés et anticipez une hausse ou une baisse des cours. Lorsque le cours des matières premières est en hausse, vous vous positionnez comme vendeur. Lorsque le cours est en baisse, vous vous positionnez en tant qu’acheteur. Vous changez ainsi de rôle en fonction des opportunités du marché.

Des fonds d’investissement plus ou moins risqués

Les fonds « Or et métaux précieux » sont des investissements avec une valeur refuge. En général, cet investissement n’est pas très risqué. D’ailleurs, Warren Buffet, l’un des plus grands traders du monde a qualifié l’investissement dans l’or « inutile et improductif ». Selon lui « si vous conservez une once d’or pour l’éternité, vous aurez toujours une once à la fin ». En d’autres termes, investir dans l’or n’occasionnera pas de grandes pertes. C’est juste une manière de s’assurer que ce qui a été investi au départ ne sera pas dévalué. C’est ce qu’on appelle un moyen sûr de préserver sa richesse. Ce qui n’empêche pas de faire des gains lorsque le cours de l’or grimpe !

Les fonds « 100% matières premières » vous permettent en revanche de jouer sur la diversité des matières premières. Vous pouvez investir sur des trackers, des produits agricoles. Mais votre gain et votre plus-value dépendront de la stratégie de gestion que vous mettrez en place, du taux de couverture ainsi que du taux de change en cours.

Retenez que l’un des avantages du marché des matières premières, c’est qu’il est indépendant du marché des actions. Cela vous permet donc de diversifier votre portefeuille et de maintenir un équilibre avec vos pertes éventuelles en bourse. Pensez aussi à respecter cette règle : un portefeuille diversifié doit accueillir entre 5 et 15% de matières premières, pas plus.

Raison 3 : Des investissements accessibles à tous

Que vous ayez un petit ou un gros capital à investir, les matières premières vous sont accessibles et peuvent vous rapporter des gains conséquents. Si vous n’avez pas un gros capital de départ, les ETF ou ETC dans ce cas (Exchange Trade Commodities) sont une bonne option pour vous. Les ETF appelés aussi trackers sont des fonds indiciels cotés en Bourse. Ils s’échangent comme des actions. Faciles d’accès et peu coûteux, ils ne font que reproduire les variations d’un indice ou d’un panier de titres.

En revanche, si vous êtes un trader expérimenté et aguerri dans les matières premières, vous pouvez les acheter et les détenir physiquement ou non. Vous pouvez investir dans les warrants qui sont des bons d’option. Vous pouvez également miser sur les turbos qui permettent de prendre position à la hausse ou à la baisse sur un produit sous-jacent. Mais aussi sur les CFD (contrats sur la différence) qui vous permettent de spéculer sur des matières premières sans les détenir physiquement.

Attention à l’effet de levier

L’un des avantages du trading sur les matières premières c’est qu’il peut apporter de grands rendements. La raison ? L’effet de levier. En d’autres termes, le trading sur les matières premières peut vous permettre de faire des gains importants avec un capital limité en un laps de temps très court. Mais cet effet de levier peut aussi multiplier les pertes.

En résumé, faut-il investir dans les matières premières ?

Les matières premières sont très volatiles et leur prédictibilité est relative. On peut se baser sur la variation des cours passés pour déterminer leur potentiel de gain. Mais on peut aussi se baser sur les grands évènements historiques et ceux en cours pour deviner comment leurs cours va évoluer. Les matières premières sont une manière d’investir challengeante pour les personnes qui souhaitent diversifier leurs portefeuilles et leurs manières de trader. Mais au-delà de l’aspect financier, elles sont aussi un laboratoire d’observation intéressant concernant le fonctionnement de l’économie mondiale.

 

Retrouvez-nous sur Instagram ou Facebook et rejoignez la communauté de #TradersRentables

moyenne de 5 pour 8 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce aux actions les plus profitables

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et devenez rentier.