Quand on parle de trading, on ne peut s’imaginer à quel point cette activité est ancienne. Pourtant, elle existe depuis plus de 2000 ans ! Bien sûr, au début on ne tradait pas des actions et les entreprises n’étaient pas cotées en bourse. Mais du forum Romain à nos jours, le trading a fortement évolué. Avec l’avènement du trading en ligne, on voit arriver une nouvelle façon d’investir. Alors nous allons retracer l’histoire du trading et ainsi tenter de comprendre le passé pour mieux analyser le présent.

L’Europe, terre des prémices de la Bourse

Le premier lieu à voir naître une forme de trading est le Forum Romanum (Forum Romain) de la Rome Antique. Le commerce était à cette époque peu réglementé. Mais il n’en reste pas moins que c’est bien là que les prémices du trading sont apparus. À l’origine, les premiers forums romains étaient des places de marchés. En effet, c’est un peu comme lorsque vous allez au marché le dimanche. Les agriculteurs et les fermiers locaux venaient y vendre leurs produits. Ainsi, les habitants pouvaient acheter des denrées alimentaires en ville sans se déplacer à l’extérieur du mur d’Aurélien.

Avec l’augmentation de la démographie de Rome, la vente au détail a laissé place au commerce de gros. En vérité, c’est comme passer de la vente directe producteur au marché de Rungis. Les romains ne pouvaient donc plus acheter leurs produits directement aux fermiers. Ce sont des intermédiaires qui achetaient les produits aux paysans, pour ensuite les revendre en ville. Évidemment, ils prélevaient une marge pour faire des bénéfices sur les ventes. C’est ainsi que démarra l’histoire du trading.

La France, le pays de naissance de la première société par actions

C’est en France, plus précisément à Toulouse que la première société par actions a vu le jour en 1250. Cette société s’appelle « Les moulins du Bazacle ». Fondée par des meuniers de la ville qui y ont placé leurs économies, son objectif était de partager l’exploitation de plusieurs moulins construits sur le site du Bazacle. Suite à leurs investissements, ils reçurent des actes notariés attestant de leurs placements. Tout comme les actions actuelles, ces coupons étaient anonymes. Ils pouvaient donc s’échanger assez facilement. Qui plus est, le prix des actions des moulins du Bazacle variaient en fonction de la conjoncture économique. En ce qui concerne les rendements annuels, ils atteignaient entre 10% et 25%. Ce qui ferait pâlir d’envie les investisseurs actuels. Ensuite, la bourgeoisie locale y vit une opportunité de placement. Par conséquent, la propriété de cette société échappa aux meuniers et devint la possession des bourgeois toulousains.

Amsterdam, ville de naissance de la première place boursière au monde 

La bourse d’Amsterdam a été créée au début du XVIIème siècle. Elle est considérée comme la place boursière la plus ancienne du monde. En effet, c’est la naissance de la Compagnie des Indes Orientales Néerlandaise qui a amené à créer la Bourse d’Amsterdam. La négociation des actions y a ainsi débuté. La Compagnie des Indes Néerlandaise était trois fois plus grande que celle de la Grande Bretagne ou de la France. Le nombre d’actions négociées y était très important et c’est ce qui a contribué à la croissance exponentielle de la Bourse d’Amsterdam. Par ailleurs, il faut savoir qu’au début, seules les actions à livraison immédiate y étaient négociées. Puis les investissements se sont diversifiés afin de négocier des options et des contrats à terme. L’exemple des Hollandais a rapidement été suivi puisque la France et l’Angleterre ont ensuite ouvert leurs places boursières. C’est ainsi que l’histoire du trading a pris une nouvelle tournure.

La Compagnie des Indes Orientales Néerlandaise, première société cotée en Bourse

Dans les années 1600, les gouvernements néerlandais, britannique et français étaient à l’apogée de l’impérialisme. Ils avaient tous créé leurs Compagnies des Indes Orientales et les voyages à l’Est se multipliaient. Cependant, naviguer aux quatre coins de la planète était trop risqué pour une seule entreprise. Lorsque les Indes orientales ont été découvertes pour la première fois comme un havre de richesse et d’opportunités commerciales, les explorateurs y ont navigué en masse. Malheureusement, peu de ces voyages ont réussi. Des navires ont été perdus, des fortunes ont été gaspillées. Attaques de pirates, mauvaises conditions météorologique ou mauvaise navigation faisaient partie des risques encourus.

Les bénéfices générés par les Indes Orientales et l’Asie étaient très intéressants pour les marchands de l’époque. Mais les risques étaient trop élevés. Les investisseurs avaient compris que mettre tous leurs «œufs dans le même panier» n’était pas une façon intelligente d’aborder l’investissement dans le commerce des Indes Orientales. Effectivement, un navire revenant des Indes orientales avait 33% de chances d’être saisi par des pirates. De ce fait, au lieu d’investir dans un voyage et de risquer de perdre la totalité de l’argent investi, ils pouvaient acheter des actions de plusieurs sociétés. Même si un navire était perdu sur 3 ou 4 entreprises investies, l’investisseur réalisait tout de même un profit.

C’est comme ça que la Compagnie des Indes Orientales Néerlandaise est devenue la première société cotée en bourse au monde en publiant ses actions à la Bourse d’Amsterdam en 1602. De surcroît, des actions et des obligations ont été émises à des investisseurs. Et chaque investisseur avait droit à un pourcentage fixe des bénéfices de la Compagnie des Indes Orientales Néerlandaise.

Philadelphie, la première bourse des États-Unis

La bourse de Philadelphie a joué un rôle important dans le développement financier et économique des États-Unis. Elle a aidé le pays naissant à collecter des fonds pour développer l’infrastructure nécessaire à une base industrielle croissante. Mais elle a aussi contribué à la création de nouvelles banques commerciales et sociétés d’assurance. La Bourse, la plus ancienne des États-Unis, a été fondée deux ans avant la Bourse de New York. D’ailleurs à l’époque, elle était la troisième en importance au monde, après la Bourse d’Amsterdam (1602) et la Bourse de Paris (1724).

La Bourse de Philadelphie s’est d’abord concentrée sur les instruments financiers gouvernementaux et semi-gouvernementaux. Par exemple, les billets, les obligations et les effets. En 1796 une règle plus restrictive est apparue, fixant un droit d’entrée pour les courtiers. Cela a permis de collecter des fond pour des projets de travaux publics indispensables comme le premier péage américain. De plus, la  Bourse de Philadelphie a géré des actions bancaires et d’assurance, permettant ainsi aux entreprises d’acquérir le capital financier nécessaire à leur développement. On peut citer la First Bank des États-Unis, la Philadelphia Bank et la compagnie d’assurance de l’Amérique du Nord.

En 2015, la bourse de Philadelphie était à la pointe des nouvelles technologies, accélérant les échanges commerciaux avec précision, proposant de meilleurs prix et introduisant de nouveaux produits financiers.

La Bourse de New York

La Bourse de New York est née en 1792, lorsque 24 marchands et courtiers ont décidé de facturer des commissions tout en agissant en tant qu’agents pour d’autres personnes. Leur activité a démarré sous un arbre situé au 68 Wall Street. Les titres d’État ont constitué la base des premières transactions. En 1817, les courtiers de New York décidèrent de s’organiser officiellement sous le nom de New York Stock and Exchange Board. Par la suite, le marché boursier s’est développé avec l’industrialisation du pays. En 1863, la Bourse de New York a adopté son nom actuel. Pendant la guerre civile, de nouveaux échanges ont été organisés, l’un d’entre eux étant le précurseur de l’actuelle American Stock Exchange, la deuxième plus grande bourse du pays depuis longtemps.

La Bourse de New York a connu des hauts et des bas au cours de son histoire, notamment la Grande Dépression (Krach de 1929). Mais aujourd’hui, son rayonnement est international et elle est devenue la bourse la plus importante du monde.

Conclusion : l’histoire du trading partie 1

Pour conclure, nous pouvons voir à travers cette première partie sur l’histoire du trading que l’activité remonte à plus de 2000 ans. Du forum romain à la Bourse de New York, les choses ont bien évoluées. Mais vous verrez dans la partie 2 de cet article que le trading évolue encore et qu’aujourd’hui, de nouvelles données sont apparues dans le tableau financier mondial.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le trading et vous aussi, devenir un #TraderRentable, venez découvrir l’une de nos formations en ligne.

moyenne de 5 pour 3 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..