L’histoire du trading ne s’est pas arrêtée à la naissance de la Bourse de New York. Le XXème siècle a été riche en évènements à tous les niveaux. Ils ont provoqué des changements et des transformations dans le monde de la bourse. De la Première Guerre Mondiale en passant par le Krach boursier de 1929, jusqu’à l’apparition du trading en ligne, beaucoup de choses ont évoluées. Faisons le point sur l’histoire récente du trading.

La Première Guerre Mondiale et ses conséquences sur les monnaies et  les marchés financiers

Le concept des monnaies date du Moyen-Âge. C’est à cette époque là que le premier papier monnaie a été émis contre valeurs d’or, d’argent ou de cuivre. Ainsi, ce système a été mis en place pour faciliter les paiements entre marchands et commerçants. Et surtout s’assurer que les dettes étaient bien payées. Avant la Première Guerre Mondiale, le marché des monnaies était assez inactif et stable. Mais la Grande Guerre a rendu ce marché très volatil. En effet, les investisseurs ont créé une spéculation croissante. Et ceci a amené à la Grande Dépression, nous y reviendrons dans le paragraphe suivant. Cette période a été très difficile mais aussi très instructive sur le plan financier. Elle fait partie de l’histoire du trading et a contribué aux changements qui ont suivis.

Les décideurs politiques et les autorités compétentes ont pris la mesure du poids des marchés des devises dans le système financier. De ce fait, ils ont décidé de redéfinir tout ce pan économique majeur. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre Mondiale que les choses ont réellement pu avancer et que des mesures ont pu être prises.

Le Krach boursier de 1929

Le Krach de 1929 et la Grande Dépression qui a suivi ont complètement transformé notre façon de faire du trading. Aux États-Unis, après plus de 20 ans de spéculation grandissante, les crédits étaient devenus faciles à obtenir et peu coûteux. Leur multiplication a fortement contribué au Krach de 1929. Par ailleurs de leur côté, les traders prélevaient des plus-values scandaleuses sur des valeurs achetées elles-mêmes à crédit. Un comportement qui enfreint certaines règles de base du trading. Malgré les mises en garde de la Réserve Fédérale, l’économie continua de fonctionner sur des capitaux spéculatifs. Evidemment, lorsque les courtiers réclamèrent leurs dûs et voulurent vendre leurs titres, personne ne voulu les acheter. Par conséquent, le jeudi 24 octobre 1929, Wall Street connu l’une des pires journées de son histoire.

Le Krach boursier était inévitable et ses effets se sont faits sentir tout au long du XXème siècle. En réalité, ce jeudi noir a eu des répercussions sur l’économie mondiale durant des décennies. Aussi, nos marchés modernes et leurs réglementations ont été repensés dans les années 1930. Pour information, les principaux marchés américains actuels sont la Bourse de New York (NYSE), le Philadelphia Stock Exchange (PHLX), le NASDAQ. À travers le monde les principales bourses sont le CAC40 (France), le DAX (Allemagne), le FTSE (Angleterre) et le Nikkei (Japon).

1944 et les accords de Bretton Woods

Les accords de Bretton Woods marquent un grand pas dans l’histoire de l’économie mondiale. Mais aussi dans l’histoire du trading. Ces accords ont été signés juste avant la fin de la Seconde Guerre mondiale par 44 pays. À cet égard, ces pays ont convenu de réguler les fluctuations de leurs monnaies en prenant comme référence le dollar américain. Ainsi, ces états se devaient d’appliquer une faible marge par rapport à la monnaie américaine. Par ailleurs, ils devaient aussi conserver des réserves d’or équivalentes. La conséquence directe de cette mesure fut d’empêcher les gouvernements de dévaluer leurs monnaies. Ainsi ils ne pouvaient plus jouer sur la compétitivité monétaire. Cependant, les dévaluations étaient autorisées en cas de force majeure et étaient limitées à 10%.

Les années 50 et le temps de la reconstruction

Les années 50 d’après guerre ont été une période de reconstruction massive. Premièrement, cela a engendré des transferts de capitaux colossaux entre les pays concernés. Deuxièmement, cela a fortement contribué à la croissance du commerce mondial. Cependant, en 1971, le président américain Richard Nixon a mis un terme au système imposé par les accords de Bretton Woods. La raison principale fut que les taux de changes étaient devenus trop instables. Le locataire de la Maison Blanche de l’époque supprima l’étalon-or. Dans ces conditions, ils pouvaient imprimer plus de dollars et financer la Guerre du Vietnam.

Un nouvel accord fut signé par dix pays : l’accord de Smithsonian. Ce dernier officialisa la fin de l’ère des taux de changes fixes et le début de l’ère des taux de changes flottants. C’est ainsi que le système basé sur le débit/crédit apparu. Depuis, de nouveaux instruments financiers ont émergé. Et les États ont encouragé la libéralisation des marchés ainsi que la dérégulation. Aujourd’hui, ce ne sont plus les gouvernements et les banques qui contrôlent le marché des monnaies, mais l’offre et la demande. Ceci facilite clairement les activités des traders Forex. Surtout depuis l’arrivée d’internet et des plateformes de trading en ligne.

La naissance du NASDAQ, le premier marché électronique au monde

Après avoir dominé l’économie mondiale pendant près de trois siècles, la Bourse de New York a fait face à son premier grand concurrent dans les années 1970. En effet, en 1971, l’Association nationale des courtiers en valeurs mobilières et l’Autorité de réglementation du secteur financier ont créé la bourse NASDAQ. Il faut savoir que le NASDAQ a toujours été organisé différemment des bourses traditionnelles. Au lieu d’avoir un emplacement physique comme les autres bourses, le NASDAQ est entièrement géré par un réseau d’ordinateurs et tous les échanges sont effectués électroniquement.

Le commerce électronique a donné au NASDAQ quelques avantages majeurs par rapport aux autres bourses mondiales. En premier lieu, cela a réduit l’écart entre les offres et les demandes. En second lieu, la concurrence entre le NASDAQ et la bourse de New York a encouragé les deux bourses à se développer et à innover. On peut prendre pour exemple la fusion de la bourse de New York avec Euronext en 2007. Par ailleurs, le NASDAQ a rendu les données plus accessibles. Ceci a donc poussé les spéculateurs à utiliser l’analyse technique pour investir. Les indicateurs étant accessibles sur des graphiques, le trading est devenu un peu plus facile.

Les années 90, période d’innovations technologiques

Durant la deuxième moitié du XXème siècle, de nouvelles technologies de l’information et de communication se sont développées. Dans les années 1990, le NASDAQ est devenu le deuxième marché boursier des États-Unis et le troisième du monde. En 1992, il fut relié à la bourse de Londres, créant ainsi le premier lien intercontinental des marchés. Et en 1996, le cours des actions en temps réel fit son apparition et fut affiché sur les chaînes du câble CNBC et CNN-FN. Avant cette avancée, les valeurs étaient affichées avec un délai de 20 minutes. Imaginez un peu ce que cela pouvait donner ! Aujourd’hui, un tel délai serait impensable et non envisageable. Car il faut être le plus réactif possible sur les marchés financiers. Les investissements se jouent parfois à la seconde près.

Les années 2000 et l’avènement du trading en ligne

Aujourd’hui, pratiquement tous les pays du monde ont leur propre marché boursier. Dans les pays développés, les principales places boursières sont apparues aux XIXème et XXème siècles. Pour résumé, elles ont été créées peu après la création de la Bourse de Londres et de la Bourse de New York. De la Suisse en passant par le Japon, toutes les grandes puissances économiques du monde ont des places boursières actives. Les marchés boursiers sont situés partout dans le monde et on ne peut nier leur importance. Chaque jour, des milliards de dollars y sont négociés et constituent véritablement le moteur du monde capitaliste.

Depuis les années 2000, les nouveaux progrès technologiques ont permis la création de plateformes de trading en ligne. Cela a également amené à une démocratisation du trading. Il faut savoir que c’est le Forex qui en tire le plus de bénéfices. Ainsi, les transactions boursières sont aujourd’hui à la portée de tout le monde. L’apparition des crypto-monnaies comme le Bitcoin ont encore plus accéléré le mouvement.

Conclusion : l’histoire du trading partie 2

Aujourd’hui, les marchés financiers sont considérés comme étant plus stables et mieux régulés qu’auparavant. Si vous vous posez des questions quant à leur viabilité, rassurez vous ! Ils ne sont donc pas prêts de disparaitre de sitôt. En revanche, ce qui est sûr, c’est que de nouvelles mutations et transformations apparaîtront dans les décennies à venir.

Si vous aussi vous voulez faire partie de l’histoire du trading, joignez la communauté des #TradersRentables, et inscrivez-vous à l’une de nos formations.

moyenne de 5 pour 3 vote(s)

Démarrez et augmentez vos revenus grâce au trading

Obtenez une stratégie de trading gagnante, rejoignez une communauté de Traders Rentables et encaissez vos premiers gains..